Championne olympique en titre, Faith Kipyegon devait se méfier de plusieurs adversaires. D'une part de la Néerlandaise Sifan Hassan, meilleure performeuse de la saison, mais également de la Sud-Africaine Caster Semenya, double championne olympique du 800m. Finalement, le titre s'est joué dans les deux derniers hectomètres. En tête dans le dernier virage, la Néerlandaise Hassan s'est effondrée, terminant finalement à la 5e place. La victoire est donc revenue à Kipyegon, 23 ans, qui a décroché son premier titre mondial après une 5e place à Moscou (2013) et une médaille d'argent à Pékin (2015). Elle a signé un temps de 4:02.59. La médaille d'argent est revenue à l'Américaine Jennifer Simpson (4:02.76). Longtemps virtuellement sur le podium, la Britannique Laura Muir a pioché dans le final, échouant au pied du podium (4e) alors que Semenya a profité d'une fin de course toute en puissance pour accrocher le bronze (4:02.90). (Belga)

Championne olympique en titre, Faith Kipyegon devait se méfier de plusieurs adversaires. D'une part de la Néerlandaise Sifan Hassan, meilleure performeuse de la saison, mais également de la Sud-Africaine Caster Semenya, double championne olympique du 800m. Finalement, le titre s'est joué dans les deux derniers hectomètres. En tête dans le dernier virage, la Néerlandaise Hassan s'est effondrée, terminant finalement à la 5e place. La victoire est donc revenue à Kipyegon, 23 ans, qui a décroché son premier titre mondial après une 5e place à Moscou (2013) et une médaille d'argent à Pékin (2015). Elle a signé un temps de 4:02.59. La médaille d'argent est revenue à l'Américaine Jennifer Simpson (4:02.76). Longtemps virtuellement sur le podium, la Britannique Laura Muir a pioché dans le final, échouant au pied du podium (4e) alors que Semenya a profité d'une fin de course toute en puissance pour accrocher le bronze (4:02.90). (Belga)