A l'issue d'un dernier tour haletant, Gidey (24 ans) a devancé les Kényanes Hellen Obiri et Margaret Chelimo Kipkemboi, la championne olympique néerlandaise Sifan Hassan terminant 4e. Dominée sur la distance aux Jeux olympiques (3e) et aux derniers Mondiaux à Doha (2e), l'athlète du Tigré a enfin pu conquérir une médaille d'or internationale en 30 min 09 sec 94, à distance de son record (29:01.03). Malgré l'allure rapide imprimée par plusieurs concurrentes dès le départ des 25 tours de piste, six athlètes se sont disputées les médailles dans un dernier tour de feu, où Gidey a eu raison de l'expérimentée Obiri (32 ans), qui décroche une 4e médaille mondiale (or sur 5.000 m en 2017 et 2019, bronze sur 1.500 m en 2013). Alors qu'elle excelle habituellement dans les fins de course, Sifan Hassan, championne olympique et championne du monde en titre, a trouvé plus rapide qu'elle. L'ex-protégée de l'entraîneur banni à vie Alberto Salazar, qui s'entraîne en Oregon, a peu couru cette saison, se préservant, selon son coach, pour les Jeux de Paris en 2024. Hassan retrouvera Gidey sur le 5.000 m (séries mercredi, finale le samedi 23 juillet). (Belga)

A l'issue d'un dernier tour haletant, Gidey (24 ans) a devancé les Kényanes Hellen Obiri et Margaret Chelimo Kipkemboi, la championne olympique néerlandaise Sifan Hassan terminant 4e. Dominée sur la distance aux Jeux olympiques (3e) et aux derniers Mondiaux à Doha (2e), l'athlète du Tigré a enfin pu conquérir une médaille d'or internationale en 30 min 09 sec 94, à distance de son record (29:01.03). Malgré l'allure rapide imprimée par plusieurs concurrentes dès le départ des 25 tours de piste, six athlètes se sont disputées les médailles dans un dernier tour de feu, où Gidey a eu raison de l'expérimentée Obiri (32 ans), qui décroche une 4e médaille mondiale (or sur 5.000 m en 2017 et 2019, bronze sur 1.500 m en 2013). Alors qu'elle excelle habituellement dans les fins de course, Sifan Hassan, championne olympique et championne du monde en titre, a trouvé plus rapide qu'elle. L'ex-protégée de l'entraîneur banni à vie Alberto Salazar, qui s'entraîne en Oregon, a peu couru cette saison, se préservant, selon son coach, pour les Jeux de Paris en 2024. Hassan retrouvera Gidey sur le 5.000 m (séries mercredi, finale le samedi 23 juillet). (Belga)