"Mon ambition était de terminer dans les douze premiers, de faire mieux qu'à Tokyo (où il avait pris la 18e place, ndlr). Je suis content d'y être parvenu. Je m'y suis mis la pression mais je savais que la forme était présente car j'ai eu de très bons entraînements à Flagstaff", a expliqué le protégé de Tim Moriau. Ce résultat ne suffit toutefois pas au Kényan d'origine pour lui assurer un contrat de sportif de haut niveau l'année prochaine. "On m'a demandé de terminer dans les huit premiers mais je n'y suis malheureusement pas parvenu. J'essaie de ne pas trop m'en préoccuper et de me concentrer sur le sportif. Sur longue distance, intégrer le top 8 mondial est très compliqué", a ajouté celui qui pourrait, en cas de médaille à l'Euro de Munich (15-21 août), également récupérer un statut d'élite de haut niveau chez Sport Vlaanderen. Longtemps au contact des meilleurs, Kimeli a concédé quelques mètres quand les ténors ont décidé d'accélérer le tempo en vue de la lutte pour les médailles. Il a signé le temps de 27:43.50, à une quinzaine de secondes de l'Ougandais Joshua Cheptegei. (Belga)

"Mon ambition était de terminer dans les douze premiers, de faire mieux qu'à Tokyo (où il avait pris la 18e place, ndlr). Je suis content d'y être parvenu. Je m'y suis mis la pression mais je savais que la forme était présente car j'ai eu de très bons entraînements à Flagstaff", a expliqué le protégé de Tim Moriau. Ce résultat ne suffit toutefois pas au Kényan d'origine pour lui assurer un contrat de sportif de haut niveau l'année prochaine. "On m'a demandé de terminer dans les huit premiers mais je n'y suis malheureusement pas parvenu. J'essaie de ne pas trop m'en préoccuper et de me concentrer sur le sportif. Sur longue distance, intégrer le top 8 mondial est très compliqué", a ajouté celui qui pourrait, en cas de médaille à l'Euro de Munich (15-21 août), également récupérer un statut d'élite de haut niveau chez Sport Vlaanderen. Longtemps au contact des meilleurs, Kimeli a concédé quelques mètres quand les ténors ont décidé d'accélérer le tempo en vue de la lutte pour les médailles. Il a signé le temps de 27:43.50, à une quinzaine de secondes de l'Ougandais Joshua Cheptegei. (Belga)