Contrairement au passé, Johnson-Thompson n'a pas craqué lors de l'ultime journée. Vice-championne d'Europe l'an dernier à Berlin, elle décroche à 26 ans son premier grand titre en plein air, après avoir décroché l'or européen du pentathlon en salle cet hiver à Glasgow (en l'absence de Thiam blessée). Après un record personnel d'emblée au 100m haies (13.09), elle a sans doute posé les jalons de son succès dès la 3e épreuve: le lancer du poids. Son gain de 1m48 à son ultime essai, nouveau record personnel (13m86), s'est traduit par 99 points de plus au marquoir et un avantage de 96 points au terme de la première journée. Johnson-Thompson a ensuite porté un coup décisif en s'envolant à 6m77 à la longueur tandis que Thiam devait se contenter d'un décevant 6m40. L'avantage de la fille de Liverpool prenait des allures de victoire (216 points). Le javelot permettait à la tenante du titre de réduire à peine son retard (-137) mais le 800 mètres favorable à la Britannique qui signait encore un record (2:07.26 contre 2:18.93 à Thiam) scellait l'issue de cet heptathlon mémorable. Johnson-Thompson a réussi successivement 13.09 (1.111) au 100m haies, 1m95 (1.171) à la hauteur, 13m86 (785) au poids, 23.08 (1.071) au 200m, 6m77 (1.095) à la longueur, 43m93 (743) au javelot et 2:07.26 (1.005) au 1500 mètres pour battre aussi le record de Grande-Bretagne. Deux autres Belges ont pris part à cet heptathlon: Hanne Maudens a terminé 11e (6.088 pts) et Noor Vidts 15e (5.989 pts). Le précédent record de Thompson-Johnson datait du 26 mai de cette année à Götzis. Elle avait cumulé 6.813 points à l'occasion de sa victoire dans l'Hypomeeting. Depuis le 29 mai 2016 dans ce même Hypomeeting de Götzis, Nafissatou Thiam n'avait plus connu la défaite à l'issue d'un heptathlon. Elle a aligné six victoires et récolté au passage l'or olympique en 2016, mondial en 2017 et européen en 2018. Cette médaille d'argent de Nafissatou Thiam n'en demeure pas moins le second meilleur résultat belge aux championnats du monde d'athlétisme (ex aequo avec le discobole Philip Milanov aux Mondiaux de Pékin en 2015) derrière sa couronne à Londres en 2017. Thiam offre à la Belgique sa première médaille dans ces 17es Mondiaux et la 7e de l'histoire. Les quatre autres ont été de bronze : William Van Dijck sur 3000m steeple en 1987, Mohammed Mourhit sur 5000m en 1999, le relais 4X100m dames Olivia Borlée, Hanna Mariën, Elodie Ouedraogo, Kim Gevaert en 2007 et Kevin Borlée sur 400m à Daegu. (Belga)