Wightman (3:29.23) a surpris le grand favori, le Norvégien Jakob Ingebrigtsen (3:29.47), champion olympique de la distance, en attaquant à 200m de la ligne. Le Britannique a tenu jusqu'à la ligne pour s'offrir, à 28 ans, un premier titre mondial. Son meilleur résultat dans un championnat international était le bronze conquis à l'Euro 2018. Quatrième à Doha en 2019, Ingebrigtsen, 21 ans, devra encore patienter avant de décrocher le titre mondial. L'Espagnol Mohamed Katir (3:29.90) a complété le podium. Le top-cinq est entièrement européen avec l'Espagnol Mario Garcia (3:30.20) quatrième et le Britannique Josh Kerr (3:30.60) cinquième. Le tenant du titre, le Kényan Timothy Cheruiyot (3:30.69), s'est classé sixième. Ruben Verheyden et Ismaël Debjani avaient été éliminés en séries avec respectivement les 30e et 34e temps. (Belga)

Wightman (3:29.23) a surpris le grand favori, le Norvégien Jakob Ingebrigtsen (3:29.47), champion olympique de la distance, en attaquant à 200m de la ligne. Le Britannique a tenu jusqu'à la ligne pour s'offrir, à 28 ans, un premier titre mondial. Son meilleur résultat dans un championnat international était le bronze conquis à l'Euro 2018. Quatrième à Doha en 2019, Ingebrigtsen, 21 ans, devra encore patienter avant de décrocher le titre mondial. L'Espagnol Mohamed Katir (3:29.90) a complété le podium. Le top-cinq est entièrement européen avec l'Espagnol Mario Garcia (3:30.20) quatrième et le Britannique Josh Kerr (3:30.60) cinquième. Le tenant du titre, le Kényan Timothy Cheruiyot (3:30.69), s'est classé sixième. Ruben Verheyden et Ismaël Debjani avaient été éliminés en séries avec respectivement les 30e et 34e temps. (Belga)