Fort d'un nouveau record de Belgique (5m85) et d'une première victoire en Ligue de Diamant cette saison, Ben Broeders abordait la finale du saut à la perche avec confiance. "C'est sûr que je venais pour plus mais c'est comme ça. Être onzième au monde n'est pas non plus un mauvais résultat." Le pensionnaire du Daring Club de Louvain a débuté sa compétition en passant 5m55 à son troisième essai. "C'était compliqué, j'ai eu du mal à trouver mon rythme", a dit celui qui avait traversé les qualifications sans difficultés. "Les conditions n'étaient pas pareilles et moi, je n'ai pas été assez actif." Broeders a ensuite effacé 5m70 d'entrée avant d'échouer à trois reprises à 5m80, une hauteur qu'il n'a franchi qu'à deux reprises en seize concours depuis début 2022. Le Belge de 27 ans va désormais se tourner vers l'Euro de Munich (15-21 août). "Je vais me préparer pour être prêt à temps", a-t-il ponctué, soulignant la qualité du plateau présent dans l'Oregon. (Belga)

Fort d'un nouveau record de Belgique (5m85) et d'une première victoire en Ligue de Diamant cette saison, Ben Broeders abordait la finale du saut à la perche avec confiance. "C'est sûr que je venais pour plus mais c'est comme ça. Être onzième au monde n'est pas non plus un mauvais résultat." Le pensionnaire du Daring Club de Louvain a débuté sa compétition en passant 5m55 à son troisième essai. "C'était compliqué, j'ai eu du mal à trouver mon rythme", a dit celui qui avait traversé les qualifications sans difficultés. "Les conditions n'étaient pas pareilles et moi, je n'ai pas été assez actif." Broeders a ensuite effacé 5m70 d'entrée avant d'échouer à trois reprises à 5m80, une hauteur qu'il n'a franchi qu'à deux reprises en seize concours depuis début 2022. Le Belge de 27 ans va désormais se tourner vers l'Euro de Munich (15-21 août). "Je vais me préparer pour être prêt à temps", a-t-il ponctué, soulignant la qualité du plateau présent dans l'Oregon. (Belga)