Le vice-champion olympique du décathlon l'a annoncé en zone mixte en marge du meeting en salle de Paris où il a aussi déclaré forfait alors qu'il devait s'aligner sur 60 m haies. "J'ai ressenti la douleur au tendon d'Achille droit après mon 2e vaccin en septembre, mais je n'ai aucun commentaire sur le vaccin à faire. J'ai très bien géré cette douleur jusqu'à ce que je chope le Covid en janvier juste avant les compétitions, et j'avoue qu'à chaque compétition hivernale, j'ai beaucoup enchaîné, j'avais de plus en plus des restes de douleurs. À un moment donné il faut être raisonnable, c'est la saison hivernale, c'est seulement pour le plaisir, donc je n'ai aucun regret." "Je suis content de ma saison hivernale, j'ai fait un gros travail qui va me permettre d'être beaucoup plus serein d'un point de vue technique pour l'été", a-t-il estimé. C'est une blessure à l'autre tendon d'Achille, le gauche, qui avait contraint Mayer à l'abandon aux Mondiaux de Doha en 2019. Depuis, il a décroché une deuxième médaille d'argent olympique l'été dernier à Tokyo, après Rio en 2016. Cet été, il vise un deuxième titre mondial à Eugene (Oregon) en juillet, et décidera ensuite s'il s'aligne aux Championnats d'Europe de Munich (Allemagne) en août. (Belga)

Le vice-champion olympique du décathlon l'a annoncé en zone mixte en marge du meeting en salle de Paris où il a aussi déclaré forfait alors qu'il devait s'aligner sur 60 m haies. "J'ai ressenti la douleur au tendon d'Achille droit après mon 2e vaccin en septembre, mais je n'ai aucun commentaire sur le vaccin à faire. J'ai très bien géré cette douleur jusqu'à ce que je chope le Covid en janvier juste avant les compétitions, et j'avoue qu'à chaque compétition hivernale, j'ai beaucoup enchaîné, j'avais de plus en plus des restes de douleurs. À un moment donné il faut être raisonnable, c'est la saison hivernale, c'est seulement pour le plaisir, donc je n'ai aucun regret." "Je suis content de ma saison hivernale, j'ai fait un gros travail qui va me permettre d'être beaucoup plus serein d'un point de vue technique pour l'été", a-t-il estimé. C'est une blessure à l'autre tendon d'Achille, le gauche, qui avait contraint Mayer à l'abandon aux Mondiaux de Doha en 2019. Depuis, il a décroché une deuxième médaille d'argent olympique l'été dernier à Tokyo, après Rio en 2016. Cet été, il vise un deuxième titre mondial à Eugene (Oregon) en juillet, et décidera ensuite s'il s'aligne aux Championnats d'Europe de Munich (Allemagne) en août. (Belga)