Parti du couloir N.7, Doom a vu le Jamaïcain Nathon Allen, placé à l'extérieur, rapidement abandonner la course. "C'est dommage car je cours à l'aveugle, comme en séries. J'aurais espéré avoir quelqu'un en point de mire mais il a arrêté après 20 mètres J'ai tout essayé, je n'avais pas grand-chose à perdre", a dit celui dont le record personnel est de 45.34. Le double champion de Belgique de la distance, qui a ressenti "de meilleures sensations qu'en séries", se tourne désormais avec confiance vers le relais 4x400 mètres, auquel il prendra part avec les Tornados samedi lors des séries. Outre Doom, la Belgique comptera sur trois autres demi-finalistes avec Kevin et Dylan Borlée (400m) ainsi que Julien Watrin (400m haies). "Cela donne énormément de confiance et Julien a aussi prouvé qu'il était très affuté. Je pense que tout est possible même si les Américains, à domicile, me semblent hors de portée. Tout est ouvert derrière. Au début, on pouvait peut-être craindre le Botswana mais je pense qu'on doit être capable de rivaliser. On doit assurément se battre pour les médailles", a ponctué le pensionnaire de l'AVR. (Belga)

Parti du couloir N.7, Doom a vu le Jamaïcain Nathon Allen, placé à l'extérieur, rapidement abandonner la course. "C'est dommage car je cours à l'aveugle, comme en séries. J'aurais espéré avoir quelqu'un en point de mire mais il a arrêté après 20 mètres J'ai tout essayé, je n'avais pas grand-chose à perdre", a dit celui dont le record personnel est de 45.34. Le double champion de Belgique de la distance, qui a ressenti "de meilleures sensations qu'en séries", se tourne désormais avec confiance vers le relais 4x400 mètres, auquel il prendra part avec les Tornados samedi lors des séries. Outre Doom, la Belgique comptera sur trois autres demi-finalistes avec Kevin et Dylan Borlée (400m) ainsi que Julien Watrin (400m haies). "Cela donne énormément de confiance et Julien a aussi prouvé qu'il était très affuté. Je pense que tout est possible même si les Américains, à domicile, me semblent hors de portée. Tout est ouvert derrière. Au début, on pouvait peut-être craindre le Botswana mais je pense qu'on doit être capable de rivaliser. On doit assurément se battre pour les médailles", a ponctué le pensionnaire de l'AVR. (Belga)