"Je n'ai pas été assez actif dans le sprint. Mes muscles ne répondaient pas. Le sprint c'est mon point faible. Dommage, dommage, dommage." "J'ai été soutenu toute la course par Mo (Farah, la star britannique originaire comme lui de Somalie, ndlr). Il a toujours couru au 2e couloir et ainsi m'a permis de courir à la corde. Il m'a conseillé de ne pas accélérer, de rester à la corde. J'ai fait une course intelligente mais je ne suis pas parvenu à conclure." "Peut-être devrais-je aller m'entraîner avec Jacques Borlée pour améliorer mon sprint", a ajouté non sans humour le Gantois d'adoption. "Il ne me reste plus qu'à espérer qu'ils fassent une bête course dans la seconde série. Mais ils ont les infos du temps à réaliser." Ils n'ont pas répondu au souhait de Bashir Abdi. Son chrono de 13:30.71 a été battu par treize coureurs de la seconde série. L'élimination était officialisée. Il termine 19e au classement de l'épreuve. (Belga)

"Je n'ai pas été assez actif dans le sprint. Mes muscles ne répondaient pas. Le sprint c'est mon point faible. Dommage, dommage, dommage." "J'ai été soutenu toute la course par Mo (Farah, la star britannique originaire comme lui de Somalie, ndlr). Il a toujours couru au 2e couloir et ainsi m'a permis de courir à la corde. Il m'a conseillé de ne pas accélérer, de rester à la corde. J'ai fait une course intelligente mais je ne suis pas parvenu à conclure." "Peut-être devrais-je aller m'entraîner avec Jacques Borlée pour améliorer mon sprint", a ajouté non sans humour le Gantois d'adoption. "Il ne me reste plus qu'à espérer qu'ils fassent une bête course dans la seconde série. Mais ils ont les infos du temps à réaliser." Ils n'ont pas répondu au souhait de Bashir Abdi. Son chrono de 13:30.71 a été battu par treize coureurs de la seconde série. L'élimination était officialisée. Il termine 19e au classement de l'épreuve. (Belga)