Douzième et dernier de la finale des Mondiaux 2019 à Doha, Broeders a depuis lors franchi un cap. Vainqueur d'un meeting de Ligue de Diamant, acquise à Paris cette saison, il a aussi porté son record de Belgique à 5m85 le 11 juin à Merzig en Allemagne. "C'est la preuve que le processus fonctionne. L'approche adoptée en début de saison par Steve (Taeleman, son coach, ndlr) et moi, sur le plan technique et tactique, est en train de payer", a lancé le Belge au moment de préfacer sa compétition plus tôt dans la semaine. Si Vanessa Scaunet ne parvient pas à franchir le cap des séries du 800 mètres jeudi, Broeders sera le seul Belge en action sur le tartan du Hayward Field vendredi. (Belga)

Douzième et dernier de la finale des Mondiaux 2019 à Doha, Broeders a depuis lors franchi un cap. Vainqueur d'un meeting de Ligue de Diamant, acquise à Paris cette saison, il a aussi porté son record de Belgique à 5m85 le 11 juin à Merzig en Allemagne. "C'est la preuve que le processus fonctionne. L'approche adoptée en début de saison par Steve (Taeleman, son coach, ndlr) et moi, sur le plan technique et tactique, est en train de payer", a lancé le Belge au moment de préfacer sa compétition plus tôt dans la semaine. Si Vanessa Scaunet ne parvient pas à franchir le cap des séries du 800 mètres jeudi, Broeders sera le seul Belge en action sur le tartan du Hayward Field vendredi. (Belga)