Versé dans le groupe A, le Louvaniste de 24 ans a débuté son concours en effaçant, à sa deuxième tentative, une barre à 5m45. Pour ses premiers Mondiaux, il a ensuite réussi 5m60 à son deuxième essai avant de passer 5m70 d'entrée. Le champion d'Europe espoirs de 2017 à Bydgoszcz a ensuite raté trois fois à 5m75, un centimètre sous son record de Belgique. S'il n'est pas parvenu à effacer cette barre directement qualificative pour la finale, il a terminé 11e des qualifications, sur 29 engagés, et s'est donc qualifié grâce à sa place dans le top-12. A noter que le Français Renaud Lavillenie, champion olympique 2012, a été éliminé. Il n'a pas été capable de faire mieux que 5m60. En début de journée au stade Khalifa, Philip Milanov n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale du disque. Il a terminé 15e et avant-dernier de son groupe avec un lancer à 60m24 réalisé lors de son premier essai. La suite du programme au stade verra, côté belge, le relais mixte du 4X400 mètres entrer en action. (Belga)

Versé dans le groupe A, le Louvaniste de 24 ans a débuté son concours en effaçant, à sa deuxième tentative, une barre à 5m45. Pour ses premiers Mondiaux, il a ensuite réussi 5m60 à son deuxième essai avant de passer 5m70 d'entrée. Le champion d'Europe espoirs de 2017 à Bydgoszcz a ensuite raté trois fois à 5m75, un centimètre sous son record de Belgique. S'il n'est pas parvenu à effacer cette barre directement qualificative pour la finale, il a terminé 11e des qualifications, sur 29 engagés, et s'est donc qualifié grâce à sa place dans le top-12. A noter que le Français Renaud Lavillenie, champion olympique 2012, a été éliminé. Il n'a pas été capable de faire mieux que 5m60. En début de journée au stade Khalifa, Philip Milanov n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale du disque. Il a terminé 15e et avant-dernier de son groupe avec un lancer à 60m24 réalisé lors de son premier essai. La suite du programme au stade verra, côté belge, le relais mixte du 4X400 mètres entrer en action. (Belga)