Dos Santos s'est imposé en 46.29 pour s'offrir, à 22 ans, un premier titre mondial. Le Brésilien s'était classé troisième des Jeux Olympiques de Tokyo l'an passé. Dos Santos a devancé les Américains Rai Benjamin (46.89) et Trevor Bassit (47.39), qui a privé le Français Wilfried Happio (47.41) du podium pour 2 centièmes. Le double tenant du titre et champion olympique, le Norvégien Karsten Warholm (48.42), a dû se contenter de la septième place. La préparation du Norvégien a été chamboulée par une blessure musculaire à une cuisse survenue lors de sa course de rentrée début juin à Rabat (Maroc), dès la première haie. Avant d'arriver à Eugene, Warholm (26 ans) n'avait plus bouclé de 400 m haies depuis dix mois. Il ne s'était plus incliné sur la distance depuis près de quatre ans, précisément depuis septembre 2018 à Ostrava, en République tchèque. Dos Santos apporte au Brésil la première médaille mondiale de son histoire sur 400 m haies. Son temps de 46.29 constitue un nouveau record des championnats et représente le troisième meilleur chrono de tous les temps, non loin du record du monde de Warholm (45.94). Julien Watrin avait été éliminé en séries avec le 14e temps. (Belga)

Dos Santos s'est imposé en 46.29 pour s'offrir, à 22 ans, un premier titre mondial. Le Brésilien s'était classé troisième des Jeux Olympiques de Tokyo l'an passé. Dos Santos a devancé les Américains Rai Benjamin (46.89) et Trevor Bassit (47.39), qui a privé le Français Wilfried Happio (47.41) du podium pour 2 centièmes. Le double tenant du titre et champion olympique, le Norvégien Karsten Warholm (48.42), a dû se contenter de la septième place. La préparation du Norvégien a été chamboulée par une blessure musculaire à une cuisse survenue lors de sa course de rentrée début juin à Rabat (Maroc), dès la première haie. Avant d'arriver à Eugene, Warholm (26 ans) n'avait plus bouclé de 400 m haies depuis dix mois. Il ne s'était plus incliné sur la distance depuis près de quatre ans, précisément depuis septembre 2018 à Ostrava, en République tchèque. Dos Santos apporte au Brésil la première médaille mondiale de son histoire sur 400 m haies. Son temps de 46.29 constitue un nouveau record des championnats et représente le troisième meilleur chrono de tous les temps, non loin du record du monde de Warholm (45.94). Julien Watrin avait été éliminé en séries avec le 14e temps. (Belga)