La première mi-temps, animée et agréable, a vu les Américaines se montrer les plus dangereuses, via l'attaquante Alex Morgan qui a touché le poteau (38e) avant de mettre à contribution la gardienne Oranje Sari van Veenendaal (40e). Au retour des vestiaires, 'Team USA' a ouvert le score sur penalty, après l'intervention du VAR, grâce à Megan Rapinoe (1-0, 61e). C'est le 50e but sur la scène internationale pour l'attaquante de 34 ans. Quelques minutes plus tard, Rose Lavelle a fait le break d'une frappe croisée à l'entrée de la surface (2-0, 69e). Les Néerlandaises, championnes d'Europe en titre, n'ont pas été capables d'inverser la tendance. Les Américaines auraient même pu alourdir le score dans les dernières minutes mais ne sont pas parvenues à se montrer efficaces dans le dernier geste. Les Etats-Unis, qui comptent aussi quatre titres olympiques (1996, 2004, 2008, 2012) poursuivent donc leur domination sur le football féminin et deviennent la deuxième équipe à conserver son titre mondial après l'Allemagne en 2003 et 2007. En huit éditions, les Etats-Unis n'ont jamais quitté le podium du Mondial féminin. Leur plus mauvais résultat est une troisième place (1995, 2003 et 2007) alors qu'ils ont été battus une fois en finale (2011). A l'inverse, les Pays-Bas n'avaient encore jamais atteint le dernier carré de la compétition. (Belga)