Pour se hisser dans le dernier carré, la Suède a dû remonter une Allemagne séduisante en début de partie mais trop nerveuse par la suite. C'est effectivement la Mannschaft qui a réalisé la meilleure entame de match avec vingt premières minutes très intenses justement récompensées par le but d'ouverture de Lina Magull (16e). La défense allemande, pourtant impénétrable depuis le début du tournoi, s'est soudain faite percer en son centre par Sofia Jakobsson, lancée en profondeur et sans pitié au moment de marquer le but égalisateur (22e). Déstabilisées, les Allemandes ne sont plus parvenues à reproduire les bonnes combinaisons du début de rencontre et ont laissé la porte ouverte aux offensives suédoises. La Suède a frappé après la pause grâce à Stina Blackstenius (48e) et s'est ensuite repliée dans sa moitié de terrain pour empêcher un retour allemand. Une mission accomplie brillamment malgré la détermination allemande qui s'est lentement transformée en frustration. (Belga)