Sous le chaud soleil de l'Hérault, la défense chinoise s'est montrée bien moins solide qu'en phase de poules où elle n'avait cédé qu'un but. Mardi, il n'aura fallu que 15 minutes à Valentina Giacinti pour trouver la faille à la suite d'une incompréhension dans l'arrière-garde adverse. La Chine a bien terminé la première période et a mis l'Italie sous pression. Les Transalpines ont résisté et fait le break juste après la pause grâce à une frappe à distance d'Aurora Galli (49e). Peu inspirées offensivement en deuxième période, les Asiatiques ne sont jamais parvenues à inquiéter la gardienne italienne et quittent donc le Mondial alors qu'elles avaient au moins atteint les quarts de finale lors de leurs précédentes participations au Mondial. . (Belga)