Les Red Flames qui ont battu l'Italie, 2-1 mardi à Louvain dans le Groupe 6, s'étaient ainsi hissées parmi les quatre meilleurs deuxièmes qui vont s'arracher le dernier ticket pour la phase finale du mondial 2019. Elles ne seront plus tellement loin de l'avoir en poche si elles écartent la Suisse de leur route au terme de la double confrontation. Mais il leur faudra quand même encore enjamber un ultime et très redoutable obstacle face au vainqueur de l'autre joute qui désignera leur adversaire du deuxième tour début novembre (le 5 et le 13). A savoir les Pays-Bas, champions d'Europe, ou le Danemark, vice-champion. La finale de l'Euro 2017 avait en effet vu les Néerlandaises battre les Danoises 4-2, après avoir notamment éliminé les Belges en phase de poules. Les Pays-Bas et la Suisse étaient têtes de série lors de ce tirage au sort, et ne pouvaient donc pas se rencontrer au premier tour. (Belga)

Les Red Flames qui ont battu l'Italie, 2-1 mardi à Louvain dans le Groupe 6, s'étaient ainsi hissées parmi les quatre meilleurs deuxièmes qui vont s'arracher le dernier ticket pour la phase finale du mondial 2019. Elles ne seront plus tellement loin de l'avoir en poche si elles écartent la Suisse de leur route au terme de la double confrontation. Mais il leur faudra quand même encore enjamber un ultime et très redoutable obstacle face au vainqueur de l'autre joute qui désignera leur adversaire du deuxième tour début novembre (le 5 et le 13). A savoir les Pays-Bas, champions d'Europe, ou le Danemark, vice-champion. La finale de l'Euro 2017 avait en effet vu les Néerlandaises battre les Danoises 4-2, après avoir notamment éliminé les Belges en phase de poules. Les Pays-Bas et la Suisse étaient têtes de série lors de ce tirage au sort, et ne pouvaient donc pas se rencontrer au premier tour. (Belga)