Castillo a disputé huit matches avec l'Equateur lors des éliminatoires de la Coupe du monde. La fédération chilienne a demandé à ce que ces résultats soient annulés et que l'Équateur soit par conséquent exclu de la Coupe du monde. "De graves irrégularités dans l'inscription des joueurs sont inacceptables, surtout lorsqu'il s'agit d'une Coupe du monde", a déclaré la fédération chilienne dans un communiqué. "Le fair-play doit prévaloir, sur et en dehors du terrain." Le Chili, qui a terminé septième des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Amérique du Sud, entend prendre la place de l'Équateur lors de la Coupe du monde. Les Equatoriens ont été versés dans un groupe avec les Pays-Bas, le Sénégal et le Qatar. Le lieu de naissance de Castillo est source de débats depuis des années. L'année dernière, la justice équatorienne avait finalement ordonné à Castillo de délivrer un nouveau certificat de naissance indiquant qu'il était bien né en Équateur. "Nous ne pouvons prendre aucun risque dans le cadre de compétitions internationales", avait déclaré Carlos Manzur, alors vice-président de la Fédération équatorienne de football. (Belga)

Castillo a disputé huit matches avec l'Equateur lors des éliminatoires de la Coupe du monde. La fédération chilienne a demandé à ce que ces résultats soient annulés et que l'Équateur soit par conséquent exclu de la Coupe du monde. "De graves irrégularités dans l'inscription des joueurs sont inacceptables, surtout lorsqu'il s'agit d'une Coupe du monde", a déclaré la fédération chilienne dans un communiqué. "Le fair-play doit prévaloir, sur et en dehors du terrain." Le Chili, qui a terminé septième des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Amérique du Sud, entend prendre la place de l'Équateur lors de la Coupe du monde. Les Equatoriens ont été versés dans un groupe avec les Pays-Bas, le Sénégal et le Qatar. Le lieu de naissance de Castillo est source de débats depuis des années. L'année dernière, la justice équatorienne avait finalement ordonné à Castillo de délivrer un nouveau certificat de naissance indiquant qu'il était bien né en Équateur. "Nous ne pouvons prendre aucun risque dans le cadre de compétitions internationales", avait déclaré Carlos Manzur, alors vice-président de la Fédération équatorienne de football. (Belga)