"Nous n'avions pas bien commencé, mais les choses se sont beaucoup mieux passées en deuxième mi-temps: malheureusement, nous n'avons pu marquer que tard et immédiatement après, le but égalisateur est tombé. Nous sommes vraiment allées du paradis à l'enfer. Je ne sais pas si j'ai déjà eu ce sentiment pendant un match", a admis le Soulier d'or. "C'était un match très fermé, et le Portugal n'a pas eu d'occasions non plus. Elles l'ont vraiment bien fermé, nous étions trop nerveuses avec le ballon. De plus, nous perdions le ballon trop rapidement. En seconde mi-temps, la situation s'est améliorée et nous nous sommes immédiatement créé quelques occasions." "Malheureusement, nous perdons deux points et nous devons maintenant travailler aussi vite que possible en vue du match de mardi. Nous devons l'aborder comme nous l'avons prévu, et cela ne changera rien. L'Italie est un autre type d'équipe : un peu plus rigide, mais très dangereux en contre. Ce sera une autre sorte de rencontre." . (Belga)

"Nous n'avions pas bien commencé, mais les choses se sont beaucoup mieux passées en deuxième mi-temps: malheureusement, nous n'avons pu marquer que tard et immédiatement après, le but égalisateur est tombé. Nous sommes vraiment allées du paradis à l'enfer. Je ne sais pas si j'ai déjà eu ce sentiment pendant un match", a admis le Soulier d'or. "C'était un match très fermé, et le Portugal n'a pas eu d'occasions non plus. Elles l'ont vraiment bien fermé, nous étions trop nerveuses avec le ballon. De plus, nous perdions le ballon trop rapidement. En seconde mi-temps, la situation s'est améliorée et nous nous sommes immédiatement créé quelques occasions." "Malheureusement, nous perdons deux points et nous devons maintenant travailler aussi vite que possible en vue du match de mardi. Nous devons l'aborder comme nous l'avons prévu, et cela ne changera rien. L'Italie est un autre type d'équipe : un peu plus rigide, mais très dangereux en contre. Ce sera une autre sorte de rencontre." . (Belga)