"En tant qu'entraîneur international, on n'a jamais l'impression d'avoir eu les joueurs assez longtemps pour le faire, mais ici, nous l'avons fait. Pendant cette Coupe du monde, nous n'avons pas entendu d'histoires sur l'avenir des joueurs, tout le monde a seulement parlé de sa contribution à l'équipe. Nous avons battu un pays comme le Brésil, nous avons été en demi-finales, nous sommes revenus contre le Japon, nous avons battu un record belge de buts et nous avons eu beaucoup de buteurs : tout indique la force de l'équipe, qui a joué un football que les spectateurs neutres pouvaient apprécier. Je considère donc comme un privilège pour moi d'avoir pu partager ce moment unique avec cette équipe." La défaite contre la France, mardi, avait touché fortement tout le monde. Après le spectaculaire succès contre le Brésil, les Diables semblaient prêts à atteindre la lune. Une phase arrêtée, un coup de coin converti par Umtiti, en a décidé autrement. "Surtout après la qualification contre le Brésil, nous voulions gagner ce tournoi. Mais les joueurs sont entrés dans l'histoire de la Belgique et c'est la chose la plus importante, nous devons nous en souvenir. Et puis certainement de la manière: avec un beau football soigné, une flexibilité tactique. C'était vraiment une belle aventure", a déclaré le coach de l'équipe nationale. Romelu Lukaku n'a plus atteint son niveau du début de tournoi en demi-finale face à la France et samedi contre l'Angleterre, alors qu'après deux matchs, il avait déjà inscrit quatre buts. Par la suite, il est resté muet au niveau des réalisations. "Rom n'est pas venu ici pour devenir le meilleur buteur, mais pour aider l'équipe et il l'a fait. Il a réalisé un tournoi fantastique. À mon avis, c'est le numéro neuf parfait." Avec Eden Hazard et Thibaut Courtois, il y a encore deux Diables en lice pour des prix individuels dans cette Coupe du monde, respectivement celui de meilleur joueur et de meilleur gardien de but. Traditionnellement, les finalistes ont plus de chances de remporter ces distinctions. En 2010, toutefois le prix avait été attribué à Diego Forlan, qui avait terminé ... 3e avec l'Uruguay. Les principaux concurrents de Hazard sont le Français Kylian Mbappé et le Croate Luka Modric, tandis que Courtois considère le Français Hugo Lloris comme son principal rival, alors que le Croate Danijel Subasic pourrait mettre tout le monde d'accord. Sur la base de ses performances, le prix devrait revenir à Hazard. "Les prix dépendent toujours du succès de l'équipe. Nos hommes forts ont joué leur meilleur tournoi de tous les temps. Ils étaient au top et cela m'a donné entière satisfaction. Il y a certainement des joueurs dans cette sélection qui peuvent gagner ces prix." (Belga)

"En tant qu'entraîneur international, on n'a jamais l'impression d'avoir eu les joueurs assez longtemps pour le faire, mais ici, nous l'avons fait. Pendant cette Coupe du monde, nous n'avons pas entendu d'histoires sur l'avenir des joueurs, tout le monde a seulement parlé de sa contribution à l'équipe. Nous avons battu un pays comme le Brésil, nous avons été en demi-finales, nous sommes revenus contre le Japon, nous avons battu un record belge de buts et nous avons eu beaucoup de buteurs : tout indique la force de l'équipe, qui a joué un football que les spectateurs neutres pouvaient apprécier. Je considère donc comme un privilège pour moi d'avoir pu partager ce moment unique avec cette équipe." La défaite contre la France, mardi, avait touché fortement tout le monde. Après le spectaculaire succès contre le Brésil, les Diables semblaient prêts à atteindre la lune. Une phase arrêtée, un coup de coin converti par Umtiti, en a décidé autrement. "Surtout après la qualification contre le Brésil, nous voulions gagner ce tournoi. Mais les joueurs sont entrés dans l'histoire de la Belgique et c'est la chose la plus importante, nous devons nous en souvenir. Et puis certainement de la manière: avec un beau football soigné, une flexibilité tactique. C'était vraiment une belle aventure", a déclaré le coach de l'équipe nationale. Romelu Lukaku n'a plus atteint son niveau du début de tournoi en demi-finale face à la France et samedi contre l'Angleterre, alors qu'après deux matchs, il avait déjà inscrit quatre buts. Par la suite, il est resté muet au niveau des réalisations. "Rom n'est pas venu ici pour devenir le meilleur buteur, mais pour aider l'équipe et il l'a fait. Il a réalisé un tournoi fantastique. À mon avis, c'est le numéro neuf parfait." Avec Eden Hazard et Thibaut Courtois, il y a encore deux Diables en lice pour des prix individuels dans cette Coupe du monde, respectivement celui de meilleur joueur et de meilleur gardien de but. Traditionnellement, les finalistes ont plus de chances de remporter ces distinctions. En 2010, toutefois le prix avait été attribué à Diego Forlan, qui avait terminé ... 3e avec l'Uruguay. Les principaux concurrents de Hazard sont le Français Kylian Mbappé et le Croate Luka Modric, tandis que Courtois considère le Français Hugo Lloris comme son principal rival, alors que le Croate Danijel Subasic pourrait mettre tout le monde d'accord. Sur la base de ses performances, le prix devrait revenir à Hazard. "Les prix dépendent toujours du succès de l'équipe. Nos hommes forts ont joué leur meilleur tournoi de tous les temps. Ils étaient au top et cela m'a donné entière satisfaction. Il y a certainement des joueurs dans cette sélection qui peuvent gagner ces prix." (Belga)