Attendus vers 17h30, Thorgan et Eden Hazard se sont un peu faits attendre. Pour passer le temps, les supporters présents multipliaient les selfies tout en gardant une oreille attentive à l'évolution du score de la finale alors en cours entre la France et la Croatie. Les frères Hazard ont fait leur apparition aux alentours de 18h30. Déposés en voiture au pied du podium, ils sont montés sur celui-ci en compagnie du journaliste Vincent Langendries. Thorgan Hazard avait revêtu le maillot rouge de l'équipe nationale. Son frère Eden avait préféré lui la tunique jaune. Après avoir livré ses impressions sur la compétition et remercié les nombreux supporters présents, Eden Hazard a accepté de jouer les DJ, comme il l'avait fait quelques heures plus tôt sur la Grand-Place de Bruxelles. Pour l'occasion, il s'est surnommé "DJ Hazardo". L'ensemble des rencontres des Diables rouges a été diffusé au "Hazard Village". D'après les organisateurs, les matchs ont rassemblé quelque 20.000 personnes en tout. Le club de football de Braine-le-Comte, au sein duquel le père des deux joueurs est impliqué, était partenaire de l'organisation. (Belga)

Attendus vers 17h30, Thorgan et Eden Hazard se sont un peu faits attendre. Pour passer le temps, les supporters présents multipliaient les selfies tout en gardant une oreille attentive à l'évolution du score de la finale alors en cours entre la France et la Croatie. Les frères Hazard ont fait leur apparition aux alentours de 18h30. Déposés en voiture au pied du podium, ils sont montés sur celui-ci en compagnie du journaliste Vincent Langendries. Thorgan Hazard avait revêtu le maillot rouge de l'équipe nationale. Son frère Eden avait préféré lui la tunique jaune. Après avoir livré ses impressions sur la compétition et remercié les nombreux supporters présents, Eden Hazard a accepté de jouer les DJ, comme il l'avait fait quelques heures plus tôt sur la Grand-Place de Bruxelles. Pour l'occasion, il s'est surnommé "DJ Hazardo". L'ensemble des rencontres des Diables rouges a été diffusé au "Hazard Village". D'après les organisateurs, les matchs ont rassemblé quelque 20.000 personnes en tout. Le club de football de Braine-le-Comte, au sein duquel le père des deux joueurs est impliqué, était partenaire de l'organisation. (Belga)