"On ne change pas une équipe qui gagne !". Même si l'adage est aujourd'hui moins respecté qu'aux temps héroïques, le Mexique, après son exploit, 1-0, contre l'Allemagne, tenante du titre, faisait logiquement confiance aux mêmes, à une exception près, pour assurer sa quasi-qualification dans le Groupe F du mondial-2018 de football. Seul le défenseur Hugo Ayala cédait en effet sa place à Edson Alvarez contre la Corée du Sud, le couteau sous la gorge après sa défaite, 0-1, contre la Suède. Park Joo-ho, blessé, était doublé derrière par Kim Min-woo côté coréen, tandis que le milieu de terrain Ju See-jong était cette fois préféré à Koo Ja-cheol, et l'attaquant Moon Seon-min, à Kim Shin-wook. Heung-min Son sema un peu la panique dans le rectangle mexixain où il fut contré trois fois sur la même phase pour finalement ne récolter qu'un corner à la 22e. Il le botta vers Sung-yueng Ki, dont la reprise de la tête fut écartée par le gardien du Standard Guillermo Ochoa. La chance des Coréens était passée. Quelques minutes plus tard, en effet, Hyun-soo Jang contrait de la main un centre d'Andrés Guardado. Penalty transformé du gauche par Carlos Vela, équipier de Laurent Ciman au Los Angeles FC (1-0, 26e, score à la mi-temps). A la reprise on nota la visible intention du Mexique de doubler la marque. Mais le portier sud-coréen Hyun-woo Cho était à la parade pour sauver son équipe sur une belle frappe de Cuardado (58e). Ce n'était toutefois que partie remise. Hirving Lozano offrit en effet un ballon en or à Chicharito, qui feinta habilement Hyun-soo Jang, avant de joliment conclure de près (2-0, 66e). La Corée du Sud a réduit la marque par Heung-min Son qui a crucifié Ochoa des 25 mètres dans le temps additionnel (2-1). Trop tard. La Suède (3 points), qui rejoindra le Mexique en tête du groupe en cas de victoire, et l'Allemagne (0 point), ont rendez-vous en soirée (20 heures belges) à Rostov-sur-le-Don. Le Mexique qui reste sur six 8e de finale de Coupe du Monde consécutifs est désormais tout proche du septième. La Corée du Sud a de son côté encore une petite chance de survie. A condition que l'Allemagne s'impose ce soir. A l'affiche de la 3e et dernière journée, le mercredi 27 juin: Corée du Sud - Allemagne (16 heures à Kazan) et Mexique - Suède (16 heures à Ekaterinbourg). (Belga)

"On ne change pas une équipe qui gagne !". Même si l'adage est aujourd'hui moins respecté qu'aux temps héroïques, le Mexique, après son exploit, 1-0, contre l'Allemagne, tenante du titre, faisait logiquement confiance aux mêmes, à une exception près, pour assurer sa quasi-qualification dans le Groupe F du mondial-2018 de football. Seul le défenseur Hugo Ayala cédait en effet sa place à Edson Alvarez contre la Corée du Sud, le couteau sous la gorge après sa défaite, 0-1, contre la Suède. Park Joo-ho, blessé, était doublé derrière par Kim Min-woo côté coréen, tandis que le milieu de terrain Ju See-jong était cette fois préféré à Koo Ja-cheol, et l'attaquant Moon Seon-min, à Kim Shin-wook. Heung-min Son sema un peu la panique dans le rectangle mexixain où il fut contré trois fois sur la même phase pour finalement ne récolter qu'un corner à la 22e. Il le botta vers Sung-yueng Ki, dont la reprise de la tête fut écartée par le gardien du Standard Guillermo Ochoa. La chance des Coréens était passée. Quelques minutes plus tard, en effet, Hyun-soo Jang contrait de la main un centre d'Andrés Guardado. Penalty transformé du gauche par Carlos Vela, équipier de Laurent Ciman au Los Angeles FC (1-0, 26e, score à la mi-temps). A la reprise on nota la visible intention du Mexique de doubler la marque. Mais le portier sud-coréen Hyun-woo Cho était à la parade pour sauver son équipe sur une belle frappe de Cuardado (58e). Ce n'était toutefois que partie remise. Hirving Lozano offrit en effet un ballon en or à Chicharito, qui feinta habilement Hyun-soo Jang, avant de joliment conclure de près (2-0, 66e). La Corée du Sud a réduit la marque par Heung-min Son qui a crucifié Ochoa des 25 mètres dans le temps additionnel (2-1). Trop tard. La Suède (3 points), qui rejoindra le Mexique en tête du groupe en cas de victoire, et l'Allemagne (0 point), ont rendez-vous en soirée (20 heures belges) à Rostov-sur-le-Don. Le Mexique qui reste sur six 8e de finale de Coupe du Monde consécutifs est désormais tout proche du septième. La Corée du Sud a de son côté encore une petite chance de survie. A condition que l'Allemagne s'impose ce soir. A l'affiche de la 3e et dernière journée, le mercredi 27 juin: Corée du Sud - Allemagne (16 heures à Kazan) et Mexique - Suède (16 heures à Ekaterinbourg). (Belga)