À deux reprises, la défense islandaise, pourtant prévenue avant la rencontre, a été prise de vitesse par les attaques foudroyantes du Nigeria. Le sélectionneur national islandais Heimir Hallgrimsson regrettait les erreurs répétées de son équipe. "Le Nigeria a été très bon en reconversions rapides. Ils nous a devancés sur les deuxièmes ballons. Nous savions pourtant avant le match qu'il s'agissait de ses deux principales forces, mais nous avons été punis", regrettait-il. Pour sa première Coupe du monde, l'Islande tient la dragée haute à ses adversaires dans le groupe D. Avant de disputer sa rencontre décisive face à la Croatie, déjà qualifiée, mardi (20h), Hallgrimsson tenait à souligner la qualité du tacticien adverse qui occupe actuellement la deuxième place du groupe. "Bravo à l'entrâineur Rohr qui effectue vraiment un travail merveilleux avec cette équipe nationale", a-t-il en effet conclu. (Belga)

À deux reprises, la défense islandaise, pourtant prévenue avant la rencontre, a été prise de vitesse par les attaques foudroyantes du Nigeria. Le sélectionneur national islandais Heimir Hallgrimsson regrettait les erreurs répétées de son équipe. "Le Nigeria a été très bon en reconversions rapides. Ils nous a devancés sur les deuxièmes ballons. Nous savions pourtant avant le match qu'il s'agissait de ses deux principales forces, mais nous avons été punis", regrettait-il. Pour sa première Coupe du monde, l'Islande tient la dragée haute à ses adversaires dans le groupe D. Avant de disputer sa rencontre décisive face à la Croatie, déjà qualifiée, mardi (20h), Hallgrimsson tenait à souligner la qualité du tacticien adverse qui occupe actuellement la deuxième place du groupe. "Bravo à l'entrâineur Rohr qui effectue vraiment un travail merveilleux avec cette équipe nationale", a-t-il en effet conclu. (Belga)