La fédération maltaise a observé une anomalie dans le schéma de paris autour de ce match, avec un pic de paris au sujet d'une défaite de minimum 2-0. "L'évaluation de ce rapport indique qu'il y a des preuves selon lesquelles les parieurs savaient a priori que Malte allait perdre le match, avec au moins deux goals d'écart", a déclaré en conférence de presse, lundi, le président de la fédération maltaise Norman Darmanin Demajo. Les deux goals de la Lituanie sont tombés dans le dernier quart d'heure, à la 76e minute puis à la 84e sur penalty. Darmanin Demajo a précisé que les paris sur la défaite des Maltais continuaient à affluer jusqu'à 20 minutes du terme, alors que le score était encore de 0-0. Le quotidien "Times of Malta" a révélé lundi que l'émissaire de la Fifa pour cette rencontre avait fait un tour dans le vestiaire de l'équipe visiteuse avant le coup d'envoi, pour prévenir les joueurs que le match avait été identifié comme étant à haut risque d'un point de vue des paris. (Belga)

La fédération maltaise a observé une anomalie dans le schéma de paris autour de ce match, avec un pic de paris au sujet d'une défaite de minimum 2-0. "L'évaluation de ce rapport indique qu'il y a des preuves selon lesquelles les parieurs savaient a priori que Malte allait perdre le match, avec au moins deux goals d'écart", a déclaré en conférence de presse, lundi, le président de la fédération maltaise Norman Darmanin Demajo. Les deux goals de la Lituanie sont tombés dans le dernier quart d'heure, à la 76e minute puis à la 84e sur penalty. Darmanin Demajo a précisé que les paris sur la défaite des Maltais continuaient à affluer jusqu'à 20 minutes du terme, alors que le score était encore de 0-0. Le quotidien "Times of Malta" a révélé lundi que l'émissaire de la Fifa pour cette rencontre avait fait un tour dans le vestiaire de l'équipe visiteuse avant le coup d'envoi, pour prévenir les joueurs que le match avait été identifié comme étant à haut risque d'un point de vue des paris. (Belga)