En accueillant à 19h00 Tottenham, La Gantoise présente la plus belle affiche puisque les Londoniens, 3e de la Premier League la saison dernière et qui occupent la même place cette saison, arrivent avec leurs trois Diables Rouges Toby Alderweireld, Jan Vertonghen et Mousa Dembélé. Les Gantois auront la chance de fouler le mythique stade de Wembley au match retour le 23 février. Reste à savoir si les Gantois, qui ont arraché leur quazlification à l'ultime seconde de la phase de groupes, 8e de la Pro League et pas rassurés sur leur présence en playoffs I, auront l'esprit à l'Europe ou déjà tournée vers Sclessin où ils joueront dimanche (14h30). Surpris par Saint-Etienne dans son groupe, Anderlecht a du coup hérité du Zenit Saint-Pétersbourg, désormais orphelins d'Axel Witsel, mais avec Nicolas Lombaerts qui avait été cité un temps l'été dernier du côté du stade Constant Vanden Stock. Ce sera la 3e confrontation en sept ans et la 5e de leur histoire entre Anderelcht et le Zenit. Les Russes en ont gagnées trois. Genk, avec son nouvel enrtaîneur Albert Stuivenberg, se rendra à Astra Giurgiu (19h00), le champion de Roumanie qui a sorti West Ham en phase de groupes. Comme La Gantoise, Genk est en pleine bagarre pour obtenir son billet pour les playoffs 1. Les Limbourgeois accueilleront Charleroi dimanche soir (20h00). Il est le seul club belge à bénéficier de l'avantage de jouer son premier match en déplacement. Trois clubs belges à ce stade de la compétition, qui a succédé en 2009 à la Coupe de l'UEFA, n'est pas une première. En 2009-2010 et en 2011-2012, le Club Bruges, Anderlecht et le Standard étaient encore en course après le Nouvel An. En 2009-2010, Anderlecht avait été éliminé en 1/8e de finale par Hambourg qui a sorti le Standard au tour suivant. La saison suivante, seul le Standard avait survécu aux seizièmes avant de chuter en 1/8e contre Hanovre. Le quart de finale est le meilleur résultat d'un club belge. Il a aussi été obtenu en 2014-2015 par les Brugeois éliminés par les Ukrainiens de Dnipro Dnipropetrovsk. La saison dernière, Anderlecht était le seul représentant belge à avoir franchi avec succès la phase de poules. Dans le même temps, La Gantoise disputait les 1/8es de finale de la Ligue des Champions (perdu contre Wolfsburg). Les Mauve et blanc ont sorti l'Olympiakos avant de subir en 1/8e la loi des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk. Ces deux parcours ont permis à la Belgique d'occuper la 9e place au coefficient européen de l'UEFA avec 7.400 points. Cette saison, malgré le parcours catastrophique de Bruges en Ligue des Champions, la Belgique a déjà fait mieux avec 8.500 points. La Belgique est ainsi assurée de conserver son qualifié direct pour la phase de poules de la Ligue des champions. (Belga)

En accueillant à 19h00 Tottenham, La Gantoise présente la plus belle affiche puisque les Londoniens, 3e de la Premier League la saison dernière et qui occupent la même place cette saison, arrivent avec leurs trois Diables Rouges Toby Alderweireld, Jan Vertonghen et Mousa Dembélé. Les Gantois auront la chance de fouler le mythique stade de Wembley au match retour le 23 février. Reste à savoir si les Gantois, qui ont arraché leur quazlification à l'ultime seconde de la phase de groupes, 8e de la Pro League et pas rassurés sur leur présence en playoffs I, auront l'esprit à l'Europe ou déjà tournée vers Sclessin où ils joueront dimanche (14h30). Surpris par Saint-Etienne dans son groupe, Anderlecht a du coup hérité du Zenit Saint-Pétersbourg, désormais orphelins d'Axel Witsel, mais avec Nicolas Lombaerts qui avait été cité un temps l'été dernier du côté du stade Constant Vanden Stock. Ce sera la 3e confrontation en sept ans et la 5e de leur histoire entre Anderelcht et le Zenit. Les Russes en ont gagnées trois. Genk, avec son nouvel enrtaîneur Albert Stuivenberg, se rendra à Astra Giurgiu (19h00), le champion de Roumanie qui a sorti West Ham en phase de groupes. Comme La Gantoise, Genk est en pleine bagarre pour obtenir son billet pour les playoffs 1. Les Limbourgeois accueilleront Charleroi dimanche soir (20h00). Il est le seul club belge à bénéficier de l'avantage de jouer son premier match en déplacement. Trois clubs belges à ce stade de la compétition, qui a succédé en 2009 à la Coupe de l'UEFA, n'est pas une première. En 2009-2010 et en 2011-2012, le Club Bruges, Anderlecht et le Standard étaient encore en course après le Nouvel An. En 2009-2010, Anderlecht avait été éliminé en 1/8e de finale par Hambourg qui a sorti le Standard au tour suivant. La saison suivante, seul le Standard avait survécu aux seizièmes avant de chuter en 1/8e contre Hanovre. Le quart de finale est le meilleur résultat d'un club belge. Il a aussi été obtenu en 2014-2015 par les Brugeois éliminés par les Ukrainiens de Dnipro Dnipropetrovsk. La saison dernière, Anderlecht était le seul représentant belge à avoir franchi avec succès la phase de poules. Dans le même temps, La Gantoise disputait les 1/8es de finale de la Ligue des Champions (perdu contre Wolfsburg). Les Mauve et blanc ont sorti l'Olympiakos avant de subir en 1/8e la loi des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk. Ces deux parcours ont permis à la Belgique d'occuper la 9e place au coefficient européen de l'UEFA avec 7.400 points. Cette saison, malgré le parcours catastrophique de Bruges en Ligue des Champions, la Belgique a déjà fait mieux avec 8.500 points. La Belgique est ainsi assurée de conserver son qualifié direct pour la phase de poules de la Ligue des champions. (Belga)