Kevin Mirallas aimerait tenter une aventure dans un grand championnat européen. Après la France et la Grèce, il semble prendre la direction de l'Angleterre. C'est en tout cas ce qu'il a laissé entendre à la Dernière Heure mercredi soir : "mon agent est là. On va sans doute discuter avec Everton. Mais vous savez, il y a aussi d'autres clubs prêts à entrer dans la danse et qui n'ont pas été cités. Je ne suis pas pressé. Je peux attendre jusqu'au dernier jour du mercato s'il faut."

C'est clair, Kevin Mirallas veut quitter l'Olympiakos. Le meilleur buteur et meilleur joueur de la compétition grecque a des envies d'ailleurs. Un ailleurs qui semblait, selon certains, se nommer Arsenal. Pourtant, aucune offre concrète n'a émané des Gunners, à l'inverse d'Everton qui aurait déjà mis 7,5 millions sur la table pour obtenir ses services. Selon toute logique, les Toffees devraient passer devant les Londoniens pour acquérir l'attaquant belge.

De son côté, Mirallas semble prêt à saisir n'importe quelle opportunité. "On a toujours des préférences", a-t-il encore expliqué à la DH. "Mais parfois, il faut penser à ce qu'il y a de mieux. Le bleu, c'est peut-être mieux pour moi. Et je sais que Marouane [Fellaini] m'aidera."

Sportfootmagazine.be

Kevin Mirallas aimerait tenter une aventure dans un grand championnat européen. Après la France et la Grèce, il semble prendre la direction de l'Angleterre. C'est en tout cas ce qu'il a laissé entendre à la Dernière Heure mercredi soir : "mon agent est là. On va sans doute discuter avec Everton. Mais vous savez, il y a aussi d'autres clubs prêts à entrer dans la danse et qui n'ont pas été cités. Je ne suis pas pressé. Je peux attendre jusqu'au dernier jour du mercato s'il faut." C'est clair, Kevin Mirallas veut quitter l'Olympiakos. Le meilleur buteur et meilleur joueur de la compétition grecque a des envies d'ailleurs. Un ailleurs qui semblait, selon certains, se nommer Arsenal. Pourtant, aucune offre concrète n'a émané des Gunners, à l'inverse d'Everton qui aurait déjà mis 7,5 millions sur la table pour obtenir ses services. Selon toute logique, les Toffees devraient passer devant les Londoniens pour acquérir l'attaquant belge. De son côté, Mirallas semble prêt à saisir n'importe quelle opportunité. "On a toujours des préférences", a-t-il encore expliqué à la DH. "Mais parfois, il faut penser à ce qu'il y a de mieux. Le bleu, c'est peut-être mieux pour moi. Et je sais que Marouane [Fellaini] m'aidera."Sportfootmagazine.be