"Je ne souhaite pas trop m'épancher sur le sujet", a confié à Belga Alison Van Uytvanck après sa défaite en finale du double au tournoi WTA 250 sur terre battue de Belgrade. " Disons simplement que le courant entre Robi et nous ne passait plus. Nous avons alors repris contact avec Ann et elle a accepté de nous aider. Nous nous connaissons bien pour avoir déjà travaillé ensemble par le passé. Ann a prévu de nous accompagner, Greet et moi, lors de plusieurs tournois dans les semaines à venir et on va voir comment les choses vont se dérouler". Ann Devries sera ainsi à pied d'?uvre dès ce week-end avec Greet Minnen. La Limbourgeoise, 23 ans, est en effet contrainte de disputer les qualifications de Roland-Garros, qui commencent lundi à Paris. Alison Van Uytvanck, de son côté, participera au tournoi WTA 250 de Strasbourg en guise d'ultime préparation aux Internationaux de France. "Ce n'est évidemment pas top de devoir passer par les qualifs, mais je n'en fais pas un fromage", a expliqué la native de Turnhout. "Je suis contente d'avoir pu jouer en double ici à Belgrade, vu que je ne pouvais pas participer au simple. Cela m'a permis de garder du rythme. Je pars en confiance à Paris. J'espère que la météo sera un peu plus clémente, car devoir jouer sur une terre battue lourde n'est pas à mon avantage, mais je sais que les courts à Roland Garros sont d'une excellente qualité. Je frappe bien la balle du fond du court à l'heure actuelle. Le service a encore des hauts et des bas, mais dans ce cas, ce sera à moi de trouver des solutions. J'espère en tout cas que je pourrai me qualifier". (Belga)

"Je ne souhaite pas trop m'épancher sur le sujet", a confié à Belga Alison Van Uytvanck après sa défaite en finale du double au tournoi WTA 250 sur terre battue de Belgrade. " Disons simplement que le courant entre Robi et nous ne passait plus. Nous avons alors repris contact avec Ann et elle a accepté de nous aider. Nous nous connaissons bien pour avoir déjà travaillé ensemble par le passé. Ann a prévu de nous accompagner, Greet et moi, lors de plusieurs tournois dans les semaines à venir et on va voir comment les choses vont se dérouler". Ann Devries sera ainsi à pied d'?uvre dès ce week-end avec Greet Minnen. La Limbourgeoise, 23 ans, est en effet contrainte de disputer les qualifications de Roland-Garros, qui commencent lundi à Paris. Alison Van Uytvanck, de son côté, participera au tournoi WTA 250 de Strasbourg en guise d'ultime préparation aux Internationaux de France. "Ce n'est évidemment pas top de devoir passer par les qualifs, mais je n'en fais pas un fromage", a expliqué la native de Turnhout. "Je suis contente d'avoir pu jouer en double ici à Belgrade, vu que je ne pouvais pas participer au simple. Cela m'a permis de garder du rythme. Je pars en confiance à Paris. J'espère que la météo sera un peu plus clémente, car devoir jouer sur une terre battue lourde n'est pas à mon avantage, mais je sais que les courts à Roland Garros sont d'une excellente qualité. Je frappe bien la balle du fond du court à l'heure actuelle. Le service a encore des hauts et des bas, mais dans ce cas, ce sera à moi de trouver des solutions. J'espère en tout cas que je pourrai me qualifier". (Belga)