"Nous étions très bien entrées dans la partie (NdlR : elles ont mené 2-4), mais à l'arrivée, c'est leur plus grande expérience qui a fait la différence", a expliqué Greet Minnen. "Elles étaient un peu plus agressives, plus tranchantes. Mais bon, il ne faut pas oublier que ces filles-là font ça tous les jours, là où Ali et moi ne jouons qu'occasionnellement. Nous ne nous entraînons même pas", a ajouté la Campinoise, 22 ans, qui attend de connaître la sélection de Johan Van Herck contre le Kazakhstan. "J'espère être sélectionnée en Fed Cup. Ce serait une belle expérience. Ce ne sera pas une rencontre facile, mais le fait que Rybakina ne jouera pas est déjà une bonne nouvelle." Alison Van Uytvanck, elle, a d'autres soucis. La Grimbergeoise, 25 ans, vient en effet d'apprendre que le tournoi WTA de Budapest, supposé se disputer à Debreçen, du 17 au 23 février prochains, serait annulé, faute de moyens. C'est particulièrement ennuyeux, vu qu'elle est la tenante du titre. "J'avais pourtant reçu un e-mail comme quoi le tournoi se disputerait à Debreçen", a-t-elle expliqué. "S'il n'a pas lieu, je ne sais pas trop ce que je vais faire. Je risque de perdre 280 points à la WTA, ce qui est énorme pour moi (NdlR : cela pourrait lui coûter environ 20 places au classement). Je vais voir. Il existe peut-être encore une possibilité de m'inscrire à Dubaï, mais ce serait uniquement en qualifs. Et encore, s'il reste de la place", a-t-elle soupiré. La WTA, renseignements pris à Melbourne, cherche une solution, mais rien n'a encore filtré. (Belga)

"Nous étions très bien entrées dans la partie (NdlR : elles ont mené 2-4), mais à l'arrivée, c'est leur plus grande expérience qui a fait la différence", a expliqué Greet Minnen. "Elles étaient un peu plus agressives, plus tranchantes. Mais bon, il ne faut pas oublier que ces filles-là font ça tous les jours, là où Ali et moi ne jouons qu'occasionnellement. Nous ne nous entraînons même pas", a ajouté la Campinoise, 22 ans, qui attend de connaître la sélection de Johan Van Herck contre le Kazakhstan. "J'espère être sélectionnée en Fed Cup. Ce serait une belle expérience. Ce ne sera pas une rencontre facile, mais le fait que Rybakina ne jouera pas est déjà une bonne nouvelle." Alison Van Uytvanck, elle, a d'autres soucis. La Grimbergeoise, 25 ans, vient en effet d'apprendre que le tournoi WTA de Budapest, supposé se disputer à Debreçen, du 17 au 23 février prochains, serait annulé, faute de moyens. C'est particulièrement ennuyeux, vu qu'elle est la tenante du titre. "J'avais pourtant reçu un e-mail comme quoi le tournoi se disputerait à Debreçen", a-t-elle expliqué. "S'il n'a pas lieu, je ne sais pas trop ce que je vais faire. Je risque de perdre 280 points à la WTA, ce qui est énorme pour moi (NdlR : cela pourrait lui coûter environ 20 places au classement). Je vais voir. Il existe peut-être encore une possibilité de m'inscrire à Dubaï, mais ce serait uniquement en qualifs. Et encore, s'il reste de la place", a-t-elle soupiré. La WTA, renseignements pris à Melbourne, cherche une solution, mais rien n'a encore filtré. (Belga)