"Je pense avoir livré un bon match", a-t-elle confié. "Elle a commencé en force, pour me prendre à la gorge, et il fallait que je m'adapte pour me libérer de cette étreinte. C'est ce que j'ai réussi à faire au deuxième set. J'ai mené 4-1 avec la possibilité de filer à 5-1. Mais ensuite, on voit qu'elle n'est pas Top 10 pour rien. Elle est capable de serrer le jeu dans les moments importants et elle a très bien joué sur les balles de break. Je suis déçue de ne pas avoir remporté ce deuxième set, mais pour mon premier match sur un grand court en session nocturne dans un tournoi du Grand Chelem, je peux être satisfaite." Greet Minnen n'a en effet pas à rougir de sa prestation contre Petra Kvitova. La native de Turnhout restera d'ailleurs encore à Melbourne pour encourager sa fiancée Alison Van Uytvanck (WTA 65), qui fera son entrée en lice ce mardi contre la Française Clara Burel (WTA 238), 19 ans, et participer la semaine prochaine au Philipp Island Trophy, un tournoi WTA pour les joueuses éliminées prématurément à l'Open d'Australie. "C'est le but, mais pour l'instant, je ne figure pas encore dans le tableau final", a-t-elle poursuivi. "Le plateau a l'air assez relevé. J'espère que les choses vont encore bouger dans les prochains jours, sinon je rentrerai en Belgique et je verrai comment agencer la suite de mon calendrier. Je pense en tout cas bien avoir entamé l'année. Je peux continuer à jouer en confiance. Le sentiment est positif et j'attends avec impatience les prochains tournois." (Belga)

"Je pense avoir livré un bon match", a-t-elle confié. "Elle a commencé en force, pour me prendre à la gorge, et il fallait que je m'adapte pour me libérer de cette étreinte. C'est ce que j'ai réussi à faire au deuxième set. J'ai mené 4-1 avec la possibilité de filer à 5-1. Mais ensuite, on voit qu'elle n'est pas Top 10 pour rien. Elle est capable de serrer le jeu dans les moments importants et elle a très bien joué sur les balles de break. Je suis déçue de ne pas avoir remporté ce deuxième set, mais pour mon premier match sur un grand court en session nocturne dans un tournoi du Grand Chelem, je peux être satisfaite." Greet Minnen n'a en effet pas à rougir de sa prestation contre Petra Kvitova. La native de Turnhout restera d'ailleurs encore à Melbourne pour encourager sa fiancée Alison Van Uytvanck (WTA 65), qui fera son entrée en lice ce mardi contre la Française Clara Burel (WTA 238), 19 ans, et participer la semaine prochaine au Philipp Island Trophy, un tournoi WTA pour les joueuses éliminées prématurément à l'Open d'Australie. "C'est le but, mais pour l'instant, je ne figure pas encore dans le tableau final", a-t-elle poursuivi. "Le plateau a l'air assez relevé. J'espère que les choses vont encore bouger dans les prochains jours, sinon je rentrerai en Belgique et je verrai comment agencer la suite de mon calendrier. Je pense en tout cas bien avoir entamé l'année. Je peux continuer à jouer en confiance. Le sentiment est positif et j'attends avec impatience les prochains tournois." (Belga)