"Je suis très déçue", a-t-elle d'ailleurs d'emblée déclaré en conférence de presse. "C'était un match difficile, très serré. Je me suis battue jusqu'au bout, mais j'ai eu trop de hauts et de bas. J'ai commis trop de fautes. Mon service et mes retours n'ont pas bien fonctionné. Chapeau également à elle, cela dit. Je m'attendais plutôt à rencontrer Sanders, car nous imaginions que Tomljanovic jouerait en n°1, mais quand j'ai appris que j'affronterais Gavrilova, je savais que ce serait un bon test, car elle a été une joueuse d'un excellent niveau. Elle a même mieux joué que je ne l'imaginais, vu sa longue absence. Elle a sorti un gros match. C'est comme ça...", soupira-t-elle. Greet Minnen n'avait pas vraiment d'explication au fait de ne pas avoir réussi à produire son meilleur tennis. Et elle s'en voulait aussi de ne pas avoir pu porter l'estocade à 4-4 dans le troisième set, lorsqu'elle mena 0-30 et 30-40 sur le service de Daria Gavrilova. "C'est là que j'ai laissé passer ma chance", a-t-elle reconnu. "C'est quelque chose que je devrai retenir à l'avenir. J'étais la meilleure joueuse et si j'avais pu maintenir ce niveau, j'aurais eu une belle possibilité de conclure le match sur mon service. Elle ne fait pas énormément de fautes, ne frappe pas très fort dans la balle et il n'est dès lors pas évident de sortir beaucoup de coups gagnants. Finalement, c'est elle qui mène 5-4 et derrière, je joue un moins bon jeu et servant moi-même deux doubles fautes, alors que je n'en avais pas frappé la moindre de tout le match ! C'est particulièrement frustrant." Battue 2-1 par l'Australie mardi après sa victoire sur le même score lundi contre la Biélorussie, la Belgique devra maintenant espérer que la Biélorussie s'impose contre l'Australie jeudi pour remporter le groupe B et ainsi se qualifier pour le dernier carré. (Belga)

"Je suis très déçue", a-t-elle d'ailleurs d'emblée déclaré en conférence de presse. "C'était un match difficile, très serré. Je me suis battue jusqu'au bout, mais j'ai eu trop de hauts et de bas. J'ai commis trop de fautes. Mon service et mes retours n'ont pas bien fonctionné. Chapeau également à elle, cela dit. Je m'attendais plutôt à rencontrer Sanders, car nous imaginions que Tomljanovic jouerait en n°1, mais quand j'ai appris que j'affronterais Gavrilova, je savais que ce serait un bon test, car elle a été une joueuse d'un excellent niveau. Elle a même mieux joué que je ne l'imaginais, vu sa longue absence. Elle a sorti un gros match. C'est comme ça...", soupira-t-elle. Greet Minnen n'avait pas vraiment d'explication au fait de ne pas avoir réussi à produire son meilleur tennis. Et elle s'en voulait aussi de ne pas avoir pu porter l'estocade à 4-4 dans le troisième set, lorsqu'elle mena 0-30 et 30-40 sur le service de Daria Gavrilova. "C'est là que j'ai laissé passer ma chance", a-t-elle reconnu. "C'est quelque chose que je devrai retenir à l'avenir. J'étais la meilleure joueuse et si j'avais pu maintenir ce niveau, j'aurais eu une belle possibilité de conclure le match sur mon service. Elle ne fait pas énormément de fautes, ne frappe pas très fort dans la balle et il n'est dès lors pas évident de sortir beaucoup de coups gagnants. Finalement, c'est elle qui mène 5-4 et derrière, je joue un moins bon jeu et servant moi-même deux doubles fautes, alors que je n'en avais pas frappé la moindre de tout le match ! C'est particulièrement frustrant." Battue 2-1 par l'Australie mardi après sa victoire sur le même score lundi contre la Biélorussie, la Belgique devra maintenant espérer que la Biélorussie s'impose contre l'Australie jeudi pour remporter le groupe B et ainsi se qualifier pour le dernier carré. (Belga)