1. Trond Sollied vient de déclarer au Nieuwblad que Philippe Clement faisait jouer Genk comme il le lui avait appris au Club Bruges. Vous voyez les choses ainsi ou vous décelez dans le jeu du champion d'automne plus d'éléments qui vous rappellent le Genk qui a gagné le titre et la coupe sous votre direction ?
...

1. Trond Sollied vient de déclarer au Nieuwblad que Philippe Clement faisait jouer Genk comme il le lui avait appris au Club Bruges. Vous voyez les choses ainsi ou vous décelez dans le jeu du champion d'automne plus d'éléments qui vous rappellent le Genk qui a gagné le titre et la coupe sous votre direction ? Clement a travaillé avec beaucoup d'entraîneurs et il est possible que ces coaches se retrouvent désormais dans son style de jeu mais je pense qu'il a surtout développé son propre football, grâce à son expérience et à son bagage. Il a énormément de qualités. Par exemple, il implique toujours les réserves dans ses gestions du groupe. Il essaie de poster les joueurs à leur meilleure position tout en préservant la complémentarité. Il gère aussi très bien l'ensemble : il s'entend bien avec le président, la direction et le management, il réfléchit avec eux, privilégie une ligne de décision courte, sait à quel point il est important de conserver son noyau et a réussi à se faire écouter. Jusqu'à présent, son équipe a développé le meilleur football du championnat. Beaucoup de joueurs veulent le ballon dans les pieds mais il y a quand même une certaine profondeur, la volonté de jouer vers l'avant, ce qui produit de nombreuses occasions. Même s'il me semble que c'est la défense qui a le plus progressé. 2. Glen De Boeck, un de vos anciens joueurs à Anderlecht, est de nouveau limogé, cette fois par Courtrai. Quel conseil pourriez-vous lui donner afin qu'il puisse donner une suite à ses débuts si prometteurs au Cercle Bruges ? D'attendre un autre club. Je ne puis dire qu'une chose à propos du métier d'entraîneur : il est impossible d'établir un plan de carrière. Beaucoup d'autres sont dans la même situation. De Boeck doit suivre son propre caractère. Il doit être encore meilleur qu'avant grâce à l'expérience acquise. Mais il dépend de l'offre et de la demande. Encore faut-il que le courant passe. Enfin, plaintes et euphorie ne doivent pas sortir des quatre murs sous peine de miner sa propre position. 3. Imaginez que vous opériez votre retour au poste d'entraîneur et que vous puissiez former une équipe à partir de tous les joueurs de Jupiler Pro League : à quoi ressemblerait votre équipe ? Je vais répondre comme l'aurait fait Jean-Luc Dehaene : je résoudrai le problème quand il se posera. Mais il n'y aura pas de come-back et, en plus, sélectionner onze noms parmi toute une compétition relève de l'impossible. Dois-je reprendre Carcela, par exemple ? Il est parfois génial mais d'autres fois, il joue pour lui-même ou il est carrément invisible. 4. La Belgique ne disputera pas les demi-finales de la Ligue des Nations, puisqu'elle a été battue 5-2 par la Suisse. Que s'est-il passé à Lucerne ? 1) Ce n'était pas notre meilleure équipe. Vertonghen, De Bruyne, Lukaku, Fellaini, Vermaelen et Carrasco étaient absents et certains d'entre eux nous ont manqué. 2) La Suisse n'est pas la première venue et Shaqiri est extrêmement difficile à neutraliser. 3) Il y a des jours comme ça. Ça arrive à tout le monde. Ce 5-2 démontre que le football reste imprévisible. Pensons au prochain match ! 5. Que pensez-vous de l'Opération Mains Propres ? Vous êtes content de ne plus être dans le milieu et de risquer de passer une nuit en prison avant interrogatoire, comme certains entraîneurs ? Ce que je pense, c'est que beaucoup de personnes ont été condamnées avant qu'il n'y ait eu un jugement. Je doute aussi qu'il soit nécessaire de les emprisonner aussi longtemps. " Des flux d'argent ", des " méthodes de paiement "... Ça a toujours existé. Ce que je me demande c'est : l'enquête ne s'est-elle pas déroulée de manière discrète parce qu'il y a des noms en sport ? Manifestement, certains ne comprennent pas le tort qu'ils ont fait à ces gens et à leurs proches. Le match-fixing, c'est une autre paire de manches. Vertenten et Delferière sont nos meilleurs arbitres. Delferière émarge à l'élite absolue. Il paraît qu'il s'entraîne plus que certains joueurs. Tant que je ne saurai pas ce qui s'est vraiment passé, je me demanderai s'il n'a pas été entraîné là-dedans sans s'en rendre compte. Car c'est tout à fait possible.