Pour la première fois depuis le début de la finale, les Bucks ont montré le visage conquérant qui les a déjà vus retourner plus d'une situation compromise en playoffs. Khris Middleton était plus en rythme, Jrue Holiday plus adroit, et le duo d'extérieurs a joué de nouveau le rôle de complément nécessaire de Giannis Antetokounmpo. Aiguisé comme toujours, le "Greek Freak" devenait encore plus dangereux (41 pts) car l'attaque de Milwaukee ne tournait plus seulement autour de lui, ce qui lui permettait de frapper plus efficacement encore. S'éloignant du cercle, Phoenix s'est alors mis à tenter sa chance de loin, sans grand succès (9 sur 31 à 3 pts). Au retour des vestiaires, l'ailier Cameron Johnson faisait office d'électrochoc pour les Suns et enquillait dix points au coeur du troisième quart-temps. Phoenix revenait à quatre longueurs (74-70, 31e minute). Mais le basket est un sport de séries et Milwaukee en enchaînait immédiatement une autre, initiée par Holiday, enfin adroit de loin, qui plantait deux tirs longue distance d'affilée. Phoenix retombait dans ses travers, cherchant vainement le salut derrière la ligne à trois points. Les Bucks passaient un 16-0 aux Suns pour finir le troisième quart-temps et faisaient basculer la rencontre. L'entraîneur de Phoenix, Monty Williams, cherchait des solutions et faisait tourner son effectif, sortant très tôt Devin Booker, auteur d'un non-match (3 sur 14 aux tirs, 10 pts). Mais aucun des remplaçants n'apportait l'étincelle tant désirée et les Suns effectuaient quasiment toute la dernière période à plus de 20 points derrière. (Belga)

Pour la première fois depuis le début de la finale, les Bucks ont montré le visage conquérant qui les a déjà vus retourner plus d'une situation compromise en playoffs. Khris Middleton était plus en rythme, Jrue Holiday plus adroit, et le duo d'extérieurs a joué de nouveau le rôle de complément nécessaire de Giannis Antetokounmpo. Aiguisé comme toujours, le "Greek Freak" devenait encore plus dangereux (41 pts) car l'attaque de Milwaukee ne tournait plus seulement autour de lui, ce qui lui permettait de frapper plus efficacement encore. S'éloignant du cercle, Phoenix s'est alors mis à tenter sa chance de loin, sans grand succès (9 sur 31 à 3 pts). Au retour des vestiaires, l'ailier Cameron Johnson faisait office d'électrochoc pour les Suns et enquillait dix points au coeur du troisième quart-temps. Phoenix revenait à quatre longueurs (74-70, 31e minute). Mais le basket est un sport de séries et Milwaukee en enchaînait immédiatement une autre, initiée par Holiday, enfin adroit de loin, qui plantait deux tirs longue distance d'affilée. Phoenix retombait dans ses travers, cherchant vainement le salut derrière la ligne à trois points. Les Bucks passaient un 16-0 aux Suns pour finir le troisième quart-temps et faisaient basculer la rencontre. L'entraîneur de Phoenix, Monty Williams, cherchait des solutions et faisait tourner son effectif, sortant très tôt Devin Booker, auteur d'un non-match (3 sur 14 aux tirs, 10 pts). Mais aucun des remplaçants n'apportait l'étincelle tant désirée et les Suns effectuaient quasiment toute la dernière période à plus de 20 points derrière. (Belga)