"Je crois que celle là on est vraiment allé la chercher. C'est une belle victoire d'équipe. Julian était très fort on le savait. On a vraiment pris les choses en main", a expliqué Philippe Gilbert, très actif dans le Poggio, au micro de la RTBF. "On avait plusieurs cartes au départ. Mais comme souvent en sport, c'est un peu la condition physique qui décide. Il était très nerveux, ce qui est bon signe pour lui. Il a montré ces dernières semaines qu'il était en grande forme. Quand on a un coureur qui est capable de gagner il faut toujours jouer sa carte. Personnellement c'est mon quinzième Milan-Sanremo et c'est la première fois que je suis dans l'équipe qui gagne. Honnêtement, c'est un grand moment. Ce sont des moments rares. J'ai été sur le podium aussi mais ça n'a pas du tout la même saveur. Une troisième place c'est incomparable avec le fait de vivre la victoire, même par procuration comme ça." (Belga)