"Je suis okay avec ça, toutes ces questions et ces comparaisons avec mon père ne me dérangent pas. Pour moi, il est le meilleur de tous les temps dans ce sport pour lequel il a tout donné, je ne vois pas pourquoi je devrais en faire abstraction", a confié Mick Schumacher dans les colonnes du "Bild am Sonntag". Michael Schumacher, 51 ans, a été plongé dans le coma avec un grave traumatisme crânien depuis le 29 décembre 2013 à la suite d'un accident de ski à Méribel. En septembre 2016, on apprend qu'il ne peut plus marcher ni se tenir debout. Sa famille et son entourage proche n'ont depuis lors plus communiqué officiellement sur son état de santé. La saison de Formule 1 devrait reprendre, si l'évolution de la pandémie de coronavirus le permet, le 21 mars en Australie. "Ce sera un moment très spécial de façon générale", a reconnu Mick Schumacher, champion de Formule 2 cette année, d'autant qu'il emboitera alors officiellement les traces de son paternel. "Avec ça en plus, oui, ce sera certainement un moment très émouvant, mais je veux rester concentré sur mes objectifs, mes courses et le travail avec l'équipe." Sa maman Corinna a joué un rôle important dans l'évolution de Mick Schumacher. "Elle est ma confidente numéro 1, ma meilleure conseillère et c'est toujours elle que j'appelle en premier", a expliqué le fiston. "Ce fut elle, bien sûr, à qui j'ai fait part la première de l'intérêt de Haas pour rejoindre la F1. Elle était bien sûr heureuse et m'a dit qu'elle avait toujours su que j'y arriverais un jour. C'est ce qui s'est passé." Autre personnage influent dans la carrière de Mick Schumacher, son compatriote, ex-champion du monde, Sebastien Vettel. Les deux hommes se connaissent bien et Vettel n'a pas été avare de conseil pour Mick Schumacher. Les deux pilotes seront face à face pour la première fois sur la piste l'année prochaine. "J'ai hâte d'y être", s'est encore réjouit Mick Schumacher. (Belga)

"Je suis okay avec ça, toutes ces questions et ces comparaisons avec mon père ne me dérangent pas. Pour moi, il est le meilleur de tous les temps dans ce sport pour lequel il a tout donné, je ne vois pas pourquoi je devrais en faire abstraction", a confié Mick Schumacher dans les colonnes du "Bild am Sonntag". Michael Schumacher, 51 ans, a été plongé dans le coma avec un grave traumatisme crânien depuis le 29 décembre 2013 à la suite d'un accident de ski à Méribel. En septembre 2016, on apprend qu'il ne peut plus marcher ni se tenir debout. Sa famille et son entourage proche n'ont depuis lors plus communiqué officiellement sur son état de santé. La saison de Formule 1 devrait reprendre, si l'évolution de la pandémie de coronavirus le permet, le 21 mars en Australie. "Ce sera un moment très spécial de façon générale", a reconnu Mick Schumacher, champion de Formule 2 cette année, d'autant qu'il emboitera alors officiellement les traces de son paternel. "Avec ça en plus, oui, ce sera certainement un moment très émouvant, mais je veux rester concentré sur mes objectifs, mes courses et le travail avec l'équipe." Sa maman Corinna a joué un rôle important dans l'évolution de Mick Schumacher. "Elle est ma confidente numéro 1, ma meilleure conseillère et c'est toujours elle que j'appelle en premier", a expliqué le fiston. "Ce fut elle, bien sûr, à qui j'ai fait part la première de l'intérêt de Haas pour rejoindre la F1. Elle était bien sûr heureuse et m'a dit qu'elle avait toujours su que j'y arriverais un jour. C'est ce qui s'est passé." Autre personnage influent dans la carrière de Mick Schumacher, son compatriote, ex-champion du monde, Sebastien Vettel. Les deux hommes se connaissent bien et Vettel n'a pas été avare de conseil pour Mick Schumacher. Les deux pilotes seront face à face pour la première fois sur la piste l'année prochaine. "J'ai hâte d'y être", s'est encore réjouit Mick Schumacher. (Belga)