Août 2006 : Johan Boskamp est viré par le Standard après seulement quatre matches de championnat. Son adjoint, Michel Renquin, prend aussi la porte.

Tu as gardé une rancoeur ?
Michel Renquin : "Aucune. Ça m'a fait mal de quitter le club de mon coeur, mais ça s'arrête là. J'aurais pu rester ! On m'a demandé de remplacer Boskamp, au moins comme intérimaire. Pour un, deux ou trois matches. Ou peut-être plus, si les résultats avaient suivi. Pour moi, c'était hors de question. Même pas négociable. Je suis de la vieille école : un adjoint doit être un mec fidèle, il ne peut jamais prendre la place de son T1, quelles que soient les circonstances. En plus, Boskamp lui-même m'avait choisi, pour moi c'était vraiment impossible d'accepter la proposition de la direction. Je rigole quand je vois, en Belgique, tous les adjoints qui se retrouvent subitement T1."

Ron Jans n'a pas fait mieux que Boskamp ou Aad de Mos : le Standard a un souci avec ses coaches hollandais...
"Il y avait pourtant des choses intéressantes chez Jans. Et il avait un bon contact avec les joueurs. Ça n'a quand même pas marché. Il y a vite eu un déclic avec Mircea Rednic, j'ai vu quelques matches très solides, point de vue organisation et résultats. Mais ce n'est pas non plus extraordinaire, hein ! Le Standard a fini la phase classique à la sixième place. Je crains que Rednic paie tôt ou tard pour s'être impliqué dans les transferts de janvier. Ses joueurs roumains... j'espère pour lui qu'ils valent beaucoup mieux que ce qu'ils ont montré jusqu'à présent. C'est avec les gars qu'il n'a pas choisis que Rednic a fait les meilleurs résultats, avec des joueurs entre guillemets moyens. Ceux qui sont venus au mercato sont peut-être encore moins bons que les moyens..."

Tu vois un esprit Standard dans cette équipe ? "Il y a Jelle Van Damme. C'est tout. Et c'est fort peu. J'ai beau passer tous les autres joueurs en revue, je ne vois personne. Laurent Ciman, je ne sais pas s'il s'exprime vraiment. Eiji Kawashima, j'ai l'impression qu'il a peu d'impact. Yoni Buyens est un joueur valable, mais bon... Je peux faire le tour de toute l'équipe, je ne vois personne d'autre que Van Damme."

Pierre Danvoye

Août 2006 : Johan Boskamp est viré par le Standard après seulement quatre matches de championnat. Son adjoint, Michel Renquin, prend aussi la porte. Tu as gardé une rancoeur ? Michel Renquin : "Aucune. Ça m'a fait mal de quitter le club de mon coeur, mais ça s'arrête là. J'aurais pu rester ! On m'a demandé de remplacer Boskamp, au moins comme intérimaire. Pour un, deux ou trois matches. Ou peut-être plus, si les résultats avaient suivi. Pour moi, c'était hors de question. Même pas négociable. Je suis de la vieille école : un adjoint doit être un mec fidèle, il ne peut jamais prendre la place de son T1, quelles que soient les circonstances. En plus, Boskamp lui-même m'avait choisi, pour moi c'était vraiment impossible d'accepter la proposition de la direction. Je rigole quand je vois, en Belgique, tous les adjoints qui se retrouvent subitement T1." Ron Jans n'a pas fait mieux que Boskamp ou Aad de Mos : le Standard a un souci avec ses coaches hollandais... "Il y avait pourtant des choses intéressantes chez Jans. Et il avait un bon contact avec les joueurs. Ça n'a quand même pas marché. Il y a vite eu un déclic avec Mircea Rednic, j'ai vu quelques matches très solides, point de vue organisation et résultats. Mais ce n'est pas non plus extraordinaire, hein ! Le Standard a fini la phase classique à la sixième place. Je crains que Rednic paie tôt ou tard pour s'être impliqué dans les transferts de janvier. Ses joueurs roumains... j'espère pour lui qu'ils valent beaucoup mieux que ce qu'ils ont montré jusqu'à présent. C'est avec les gars qu'il n'a pas choisis que Rednic a fait les meilleurs résultats, avec des joueurs entre guillemets moyens. Ceux qui sont venus au mercato sont peut-être encore moins bons que les moyens..." Tu vois un esprit Standard dans cette équipe ? "Il y a Jelle Van Damme. C'est tout. Et c'est fort peu. J'ai beau passer tous les autres joueurs en revue, je ne vois personne. Laurent Ciman, je ne sais pas s'il s'exprime vraiment. Eiji Kawashima, j'ai l'impression qu'il a peu d'impact. Yoni Buyens est un joueur valable, mais bon... Je peux faire le tour de toute l'équipe, je ne vois personne d'autre que Van Damme."Pierre Danvoye