"Si les réformes n'avaient pas été approuvées, nous nous serions retrouvés dans une situation difficile. Maintenant que le paquet est passé, la FIFA se voit offrir de nouvelles opportunités", a précisé D'Hooghe. Infantino (45 ans) a été élu au deuxième tour. "C'est un énorme coup de pouce. Il est jeune et passionné. Il connaît le football et possède les compétences linguistiques. En tant que secrétaire général, il a été l'une des figures clés de l'évolution réussie de l'UEFA dont il a remis l'administration complètement sur pied. Ce jeune président aura la difficile tâche de prouver que la FIFA ce n'est pas que les scandales de corruption de ces dernières années. Pour cela, il était l'homme le mieux placé." Principalement soutenu par les fédérations européennes, Infantino a récolté 115 voix au second tour. "Il a donc convaincu des membres des autres continents. Cela signifie qu'il ne sera pas seulement le président de l'UEFA mais du monde entier." (Belga)

"Si les réformes n'avaient pas été approuvées, nous nous serions retrouvés dans une situation difficile. Maintenant que le paquet est passé, la FIFA se voit offrir de nouvelles opportunités", a précisé D'Hooghe. Infantino (45 ans) a été élu au deuxième tour. "C'est un énorme coup de pouce. Il est jeune et passionné. Il connaît le football et possède les compétences linguistiques. En tant que secrétaire général, il a été l'une des figures clés de l'évolution réussie de l'UEFA dont il a remis l'administration complètement sur pied. Ce jeune président aura la difficile tâche de prouver que la FIFA ce n'est pas que les scandales de corruption de ces dernières années. Pour cela, il était l'homme le mieux placé." Principalement soutenu par les fédérations européennes, Infantino a récolté 115 voix au second tour. "Il a donc convaincu des membres des autres continents. Cela signifie qu'il ne sera pas seulement le président de l'UEFA mais du monde entier." (Belga)