"Bien sûr, le dépistage, les tests et les restrictions mis en place seront draconiens mais si cela permet au sport de redémarrer, je pense que cela constituera un modèle à suivre pour d'autres circuits", a déclaré au site spécialisé Autosport Christian Horner, directeur général de l'écurie Red Bull, qui possède le circuit autrichien. "Je pense que lorsque nous recommencerons, il faudra créer un groupe restreint de personnes, probablement moins de 80 au sein d'une équipe, qui devra rester dans le même hôtel, voyager ensemble et ne pas interagir avec les autres écuries." Le gouvernement autrichien a commencé à assouplir les mesures de confinement et a déjà indiqué qu'il ne s'opposerait pas à la tenue du GP en cas de concept concluant qui vise à endiguer le coronavirus. La Formule 1 songerait même à organiser deux rendez-vous sur le circuit de Spielberg. "C'est inimaginable de ne pas courir cette saison. Je pense que c'est très improbable qu'aucun Grand Prix ne se déroule cette saison", a ajouté Horner. Selon les règlements de la fédération internationale de l'automobile (FIA), une saison doit comporter au moins huit Grands Prix pour valider un championnat du monde. Compte tenu de la crise actuelle du coronavirus, la Formule 1 espère pouvoir disputer entre 15 et 18 Grands Prix sur le programme initial de 22 épreuves. Jusqu'à présent seuls les GP d'Australie, de Monaco et de France sont annulés. Les autres sont provisoirement reportés. Le Grand Prix de Belgique du 30 août est dans l'attente des décisions des autorités belges. (Belga)

"Bien sûr, le dépistage, les tests et les restrictions mis en place seront draconiens mais si cela permet au sport de redémarrer, je pense que cela constituera un modèle à suivre pour d'autres circuits", a déclaré au site spécialisé Autosport Christian Horner, directeur général de l'écurie Red Bull, qui possède le circuit autrichien. "Je pense que lorsque nous recommencerons, il faudra créer un groupe restreint de personnes, probablement moins de 80 au sein d'une équipe, qui devra rester dans le même hôtel, voyager ensemble et ne pas interagir avec les autres écuries." Le gouvernement autrichien a commencé à assouplir les mesures de confinement et a déjà indiqué qu'il ne s'opposerait pas à la tenue du GP en cas de concept concluant qui vise à endiguer le coronavirus. La Formule 1 songerait même à organiser deux rendez-vous sur le circuit de Spielberg. "C'est inimaginable de ne pas courir cette saison. Je pense que c'est très improbable qu'aucun Grand Prix ne se déroule cette saison", a ajouté Horner. Selon les règlements de la fédération internationale de l'automobile (FIA), une saison doit comporter au moins huit Grands Prix pour valider un championnat du monde. Compte tenu de la crise actuelle du coronavirus, la Formule 1 espère pouvoir disputer entre 15 et 18 Grands Prix sur le programme initial de 22 épreuves. Jusqu'à présent seuls les GP d'Australie, de Monaco et de France sont annulés. Les autres sont provisoirement reportés. Le Grand Prix de Belgique du 30 août est dans l'attente des décisions des autorités belges. (Belga)