"Il y a beaucoup de qualité en Premier League", a-t-il commenté. "'Kun' Agüero est un ami dont j'apprécie beaucoup la façon de jouer. Il dispute d'ailleurs actuellement une de ses meilleures saisons. Il a tout de suite réussi à devenir titulaire à Manchester City, où il est considéré comme une valeur sûre par l'entraîneur Roberto Mancini. "

"Rooney et Van Persie m'impressionnent également beaucoup. Ce sont des joueurs fantastiques..."

Interrrogé au sujet des joueurs qui l'ont épaulé depuis ses débuts en équipe première au Barça à 17 ans, Messi a cité Ronaldinho, Deco, Eto'o, Xavi, Iniesta et Fabregas, mais sans vouloir les départager. "Je suis très heureux d'avoir été leur coéquipier", a-t-il simplement souligné.

A propos de lui-même, Messi a mis l'accent sur l'excellente formation dont il a bénéficié dès son arrivée en Catalogne il y a douze ans. "C'est à La Masia (le centre de formation du club, ndlr) qu'on a fait de mois un vrai joueur", a-t-il avoué. "Enfant, à Newell's Old Boys, je ne voulais jamais donner la balle. Et quand je ne l'avais pas, je la réclamais tout le temps..."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Il y a beaucoup de qualité en Premier League", a-t-il commenté. "'Kun' Agüero est un ami dont j'apprécie beaucoup la façon de jouer. Il dispute d'ailleurs actuellement une de ses meilleures saisons. Il a tout de suite réussi à devenir titulaire à Manchester City, où il est considéré comme une valeur sûre par l'entraîneur Roberto Mancini. " "Rooney et Van Persie m'impressionnent également beaucoup. Ce sont des joueurs fantastiques..." Interrrogé au sujet des joueurs qui l'ont épaulé depuis ses débuts en équipe première au Barça à 17 ans, Messi a cité Ronaldinho, Deco, Eto'o, Xavi, Iniesta et Fabregas, mais sans vouloir les départager. "Je suis très heureux d'avoir été leur coéquipier", a-t-il simplement souligné. A propos de lui-même, Messi a mis l'accent sur l'excellente formation dont il a bénéficié dès son arrivée en Catalogne il y a douze ans. "C'est à La Masia (le centre de formation du club, ndlr) qu'on a fait de mois un vrai joueur", a-t-il avoué. "Enfant, à Newell's Old Boys, je ne voulais jamais donner la balle. Et quand je ne l'avais pas, je la réclamais tout le temps..." Sportfootmagazine.be, avec Belga