"Nous avions le droit de sortir cinq heures par jour et j'ai pu faire 1h30 de physique et jouer 2h au tennis", a-t-elle raconté. "Deux heures de tennis par jour, ce n'est vraiment pas énorme pour moi", a-t-elle souri. "Mais soit. Le reste du temps, je n'ai pas fait grand-chose dans la chambre. Un peu de stretching et regardé Netflix. Nous avons été libérés vendredi soir et la première chose que nous avons fait, c'est de déménager pour prendre nos quartiers dans un appartement. J'ai fait une petite promenade également. Ensuite, l'attention s'est évidemment portée sur ce premier tournoi. En outre, je ne savais pas que je serais exemptée du premier tour." Pour préparer au mieux sa tournée Down Under et l'Open d'Australie, Elise Mertens avait dans sa bulle la Biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 7), 22 ans, sa partenaire de double attitrée. Un luxe au vu des récentes performances de la native de Minsk qui, bien que battue mardi par l'Estonienne Kaia Kanepi (WTA 94), restait sur trois victoires en tournoi, à Ostrava et Linz fin 2020, et à Abu Dhabi le mois dernier. "Je me suis entraînée pendant deux semaines avec Aryna. Ce furent de bonnes séances. Elle frappe incroyablement fort dans la balle", a-t-elle poursuivi. "Pour moi, c'était bien d'essayer de lui tenir la dragée haute à ce niveau. Elle restait sur trois victoires en tournois et ce fut une très bonne expérience. Pour l'instant, je vois les choses au jour le jour. C'est la raison pour laquelle je suis très contente d'avoir gagné ce premier match contre Hibi. Les entraînements, c'est bien, mais cela ne remplace pas les matches. C'est important de retrouver la routine des tournois." En 8e de finale, c'est un duel face à Caroline Garcia (WTA 44/N.12) qui attend Elise Mertens. La Française a éliminé la Hongroise Timea Babos (WTA 115) 6-4, 6-4. (Belga)

"Nous avions le droit de sortir cinq heures par jour et j'ai pu faire 1h30 de physique et jouer 2h au tennis", a-t-elle raconté. "Deux heures de tennis par jour, ce n'est vraiment pas énorme pour moi", a-t-elle souri. "Mais soit. Le reste du temps, je n'ai pas fait grand-chose dans la chambre. Un peu de stretching et regardé Netflix. Nous avons été libérés vendredi soir et la première chose que nous avons fait, c'est de déménager pour prendre nos quartiers dans un appartement. J'ai fait une petite promenade également. Ensuite, l'attention s'est évidemment portée sur ce premier tournoi. En outre, je ne savais pas que je serais exemptée du premier tour." Pour préparer au mieux sa tournée Down Under et l'Open d'Australie, Elise Mertens avait dans sa bulle la Biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 7), 22 ans, sa partenaire de double attitrée. Un luxe au vu des récentes performances de la native de Minsk qui, bien que battue mardi par l'Estonienne Kaia Kanepi (WTA 94), restait sur trois victoires en tournoi, à Ostrava et Linz fin 2020, et à Abu Dhabi le mois dernier. "Je me suis entraînée pendant deux semaines avec Aryna. Ce furent de bonnes séances. Elle frappe incroyablement fort dans la balle", a-t-elle poursuivi. "Pour moi, c'était bien d'essayer de lui tenir la dragée haute à ce niveau. Elle restait sur trois victoires en tournois et ce fut une très bonne expérience. Pour l'instant, je vois les choses au jour le jour. C'est la raison pour laquelle je suis très contente d'avoir gagné ce premier match contre Hibi. Les entraînements, c'est bien, mais cela ne remplace pas les matches. C'est important de retrouver la routine des tournois." En 8e de finale, c'est un duel face à Caroline Garcia (WTA 44/N.12) qui attend Elise Mertens. La Française a éliminé la Hongroise Timea Babos (WTA 115) 6-4, 6-4. (Belga)