"Ce fut un match assez compliqué", a-t-elle reconnu. "C'est une joueuse qui commet peu de fautes et pour ma part, je ne parvenais pas à me montrer suffisamment agressive. Le service était important, mais le sien n'est pas si puissant. Et dans le troisième set, j'ai mieux retourné. Je suis plus rentrée dans le court, j'ai même attaqué sa première balle, et je pense que c'est ce qui a fait la différence. Les deux premiers sets n'étaient pas si mauvais, mais dans le troisième, j'ai pu remettre une couche." Ce vendredi, pour une place dans le dernier carré en Turquie, Elise Mertens retrouvera la Tchèque Katerina Siniakova (WTA 69), 24 ans, victorieuse mercredi déjà de la Française Kristina Mladenovic (WTA 55) 6-4, 3-6, 6-4. Il s'agira de la quatrième confrontation sur le circuit WTA entre les deux joueuses, la N.1 belge ayant remporté les trois premières disputées en 2019 à Sydney, Doha et Wuhan, sur surface dure à chaque fois. "Je la connais de la finale à l'Open d'Australie en double (NdlR : remportée 6-2, 6-3 avec la Biélorusse Aryna Sabalenka) et je me rappelle aussi l'avoir affrontée en simple dans le passé", a-t-elle poursuivi. "C'est une joueuse qui ramène également beaucoup de balles. Et même si elle joue bien en double, je ne m'attends pas spécialement à la voir souvent au filet. Je sais donc que je devrai faire le jeu et forcer la décision. Je suis venue ici pour jouer des matches et je suis dès lors satisfaite d'en avoir déjà quelques-uns dans les jambes." (Belga)

"Ce fut un match assez compliqué", a-t-elle reconnu. "C'est une joueuse qui commet peu de fautes et pour ma part, je ne parvenais pas à me montrer suffisamment agressive. Le service était important, mais le sien n'est pas si puissant. Et dans le troisième set, j'ai mieux retourné. Je suis plus rentrée dans le court, j'ai même attaqué sa première balle, et je pense que c'est ce qui a fait la différence. Les deux premiers sets n'étaient pas si mauvais, mais dans le troisième, j'ai pu remettre une couche." Ce vendredi, pour une place dans le dernier carré en Turquie, Elise Mertens retrouvera la Tchèque Katerina Siniakova (WTA 69), 24 ans, victorieuse mercredi déjà de la Française Kristina Mladenovic (WTA 55) 6-4, 3-6, 6-4. Il s'agira de la quatrième confrontation sur le circuit WTA entre les deux joueuses, la N.1 belge ayant remporté les trois premières disputées en 2019 à Sydney, Doha et Wuhan, sur surface dure à chaque fois. "Je la connais de la finale à l'Open d'Australie en double (NdlR : remportée 6-2, 6-3 avec la Biélorusse Aryna Sabalenka) et je me rappelle aussi l'avoir affrontée en simple dans le passé", a-t-elle poursuivi. "C'est une joueuse qui ramène également beaucoup de balles. Et même si elle joue bien en double, je ne m'attends pas spécialement à la voir souvent au filet. Je sais donc que je devrai faire le jeu et forcer la décision. Je suis venue ici pour jouer des matches et je suis dès lors satisfaite d'en avoir déjà quelques-uns dans les jambes." (Belga)