"J'ai disputé un bien meilleur match que la veille", a déclaré Elise Mertens après sa victoire. "Il n'y avait pas beaucoup d'échanges, car c'était essentiellement une bataille de services, mais je pense que ce fut un match d'un bon niveau. Dans le deuxième set, j'ai mieux servi et j'ai bien réussi à l'attaquer sur sa deuxième balle. Cela faisait partie du plan, car elle a un très bon kick, qui peut mettre beaucoup d'adversaires en difficulté." Pour une place dans le dernier carré, Elise Mertens retrouvera Elina Svitolina (WTA 5), 26 ans, lauréate de 15 titres sur le circuit, dont les WTA Finals en 2018. Il s'agira d'un excellent test pour la numéro 1 belge, qui a déjà battu l'Ukrainienne à Melbourne, en quart de finale de l'Open d'Australie 2018, un cadre où elle se plaît particulièrement. "J'aime disputer un tournoi la semaine qui précède une levée du Grand Chelem. Je le fais en tout cas toujours en Australie, et à Wimbledon aussi. Je me sens bien et je ne demande qu'à pouvoir jouer des matches. Et à en gagner aussi, évidemment. Franchement, on ne peut pas se plaindre. Nous sommes à Melbourne et nous pouvons nous produire sur ce somptueux site. La vie ici est presque normale. Les gens peuvent venir au stade. Cela fait un sacrée différence et c'est vraiment chouette." (Belga)

"J'ai disputé un bien meilleur match que la veille", a déclaré Elise Mertens après sa victoire. "Il n'y avait pas beaucoup d'échanges, car c'était essentiellement une bataille de services, mais je pense que ce fut un match d'un bon niveau. Dans le deuxième set, j'ai mieux servi et j'ai bien réussi à l'attaquer sur sa deuxième balle. Cela faisait partie du plan, car elle a un très bon kick, qui peut mettre beaucoup d'adversaires en difficulté." Pour une place dans le dernier carré, Elise Mertens retrouvera Elina Svitolina (WTA 5), 26 ans, lauréate de 15 titres sur le circuit, dont les WTA Finals en 2018. Il s'agira d'un excellent test pour la numéro 1 belge, qui a déjà battu l'Ukrainienne à Melbourne, en quart de finale de l'Open d'Australie 2018, un cadre où elle se plaît particulièrement. "J'aime disputer un tournoi la semaine qui précède une levée du Grand Chelem. Je le fais en tout cas toujours en Australie, et à Wimbledon aussi. Je me sens bien et je ne demande qu'à pouvoir jouer des matches. Et à en gagner aussi, évidemment. Franchement, on ne peut pas se plaindre. Nous sommes à Melbourne et nous pouvons nous produire sur ce somptueux site. La vie ici est presque normale. Les gens peuvent venir au stade. Cela fait un sacrée différence et c'est vraiment chouette." (Belga)