"Bencic, je la connais des juniores, mais cela remonte évidemment", déclare Elise Mertens. "Je ne l'ai encore jamais rencontrée sur le circuit, mais je sais que c'est quelqu'un qui prend la balle très tôt, qui change facilement de trajectoires et essaie de faire la différence dès les premiers coups de raquette. Elle a une également une manière assez particulière de frapper la balle. Je peux certainement jeter un coup d'?il à son match gagné en trois sets contre Kuznetsova, qui est une joueuse qui ramène beaucoup de balles". Elise Mertens a d'ailleurs levé un coin du voile sur la manière dont elle analyse ses adversaire en compagnie de Robbe Ceyssens, son coach et compagnon. "Je me focalise principalement sur les choses de base", a-t-elle expliqué. "Où a-t-elle l'habitude de servir, comment retourne-t-elle ? Quels sont ses points forts et ses coups plus faibles ? Comment la mettre en difficulté ? Je regarde généralement les matches les plus récents, surtout maintenant vu qu'une nouvelle saison vient de commencer. Mais je ne cherche pas à être inondée de data. Le tennis, cela reste aussi un sport de sensations. Et je sais que si je suis au troisième tour, c'est pour une raison. Car si on se focalise trop sur l'adversaire, cela ne va pas bien se passer". (Belga)

"Bencic, je la connais des juniores, mais cela remonte évidemment", déclare Elise Mertens. "Je ne l'ai encore jamais rencontrée sur le circuit, mais je sais que c'est quelqu'un qui prend la balle très tôt, qui change facilement de trajectoires et essaie de faire la différence dès les premiers coups de raquette. Elle a une également une manière assez particulière de frapper la balle. Je peux certainement jeter un coup d'?il à son match gagné en trois sets contre Kuznetsova, qui est une joueuse qui ramène beaucoup de balles". Elise Mertens a d'ailleurs levé un coin du voile sur la manière dont elle analyse ses adversaire en compagnie de Robbe Ceyssens, son coach et compagnon. "Je me focalise principalement sur les choses de base", a-t-elle expliqué. "Où a-t-elle l'habitude de servir, comment retourne-t-elle ? Quels sont ses points forts et ses coups plus faibles ? Comment la mettre en difficulté ? Je regarde généralement les matches les plus récents, surtout maintenant vu qu'une nouvelle saison vient de commencer. Mais je ne cherche pas à être inondée de data. Le tennis, cela reste aussi un sport de sensations. Et je sais que si je suis au troisième tour, c'est pour une raison. Car si on se focalise trop sur l'adversaire, cela ne va pas bien se passer". (Belga)