"J'ai été un peu lente au démarrage", a-t-elle commenté. "Je n'étais pas assez agressive et elle était assez solide. Je la connaissais bien. Nous nous sommes souvent croisées chez les juniors et je me rappelle l'avoir rencontrée à Wimbledon. Le quatrième jeu, pour revenir à 1-3, a été très important. Il m'a mis en selle. J'ai commencé à mieux servir et à rentrer plus dans le terrain. J'ai fini par gagner ce premier set et ensuite, j'ai nettement mieux joué et tout est devenu plus facile. Je suis contente de la manière dont j'ai pu renverser la situation." En double, en revanche, l'issue a été moins heureuse. En compagnie d'Aryna Sabalenka, avec qui elle a triomphé à l'Open d'Australie, Elise Mertens s'est inclinée 7-5, 7-5 contre la paire formée par deux anciennes n°1 mondiale en simple, la Roumaine Simona Halep et l'Allemande Angelique Kerber. "Il s'agissait d'un premier tour très difficile. Ce sont deux excellentes joueuses et elles ne nous ont pas fait beaucoup de cadeaux", a-t-elle poursuivi. "Nous avons dû batailler ferme pour gagner les points. Nous avons tout essayé, mais avons été un peu justes. Heureusement, nous sommes encore en lice en simple", sourit la N.1 belge, qui affrontera ce dimanche, l'Estonienne Anett Kontaveit (WTA 24), 25 ans, pour une place en huitièmes de finale. "J'ai déjà rencontré Anett par le passé (elle mène 2-1 dans leurs confrontations, Ndlr). Elle frappe fort dans la balle. Tactiquement, je vais tâcher d'en faire un défi pour elle. Je suis venue tôt ici après avoir renoncé à jouer à Saint-Pétersbourg pour être bien préparée et j'espère que cela portera ses fruits." (Belga)

"J'ai été un peu lente au démarrage", a-t-elle commenté. "Je n'étais pas assez agressive et elle était assez solide. Je la connaissais bien. Nous nous sommes souvent croisées chez les juniors et je me rappelle l'avoir rencontrée à Wimbledon. Le quatrième jeu, pour revenir à 1-3, a été très important. Il m'a mis en selle. J'ai commencé à mieux servir et à rentrer plus dans le terrain. J'ai fini par gagner ce premier set et ensuite, j'ai nettement mieux joué et tout est devenu plus facile. Je suis contente de la manière dont j'ai pu renverser la situation." En double, en revanche, l'issue a été moins heureuse. En compagnie d'Aryna Sabalenka, avec qui elle a triomphé à l'Open d'Australie, Elise Mertens s'est inclinée 7-5, 7-5 contre la paire formée par deux anciennes n°1 mondiale en simple, la Roumaine Simona Halep et l'Allemande Angelique Kerber. "Il s'agissait d'un premier tour très difficile. Ce sont deux excellentes joueuses et elles ne nous ont pas fait beaucoup de cadeaux", a-t-elle poursuivi. "Nous avons dû batailler ferme pour gagner les points. Nous avons tout essayé, mais avons été un peu justes. Heureusement, nous sommes encore en lice en simple", sourit la N.1 belge, qui affrontera ce dimanche, l'Estonienne Anett Kontaveit (WTA 24), 25 ans, pour une place en huitièmes de finale. "J'ai déjà rencontré Anett par le passé (elle mène 2-1 dans leurs confrontations, Ndlr). Elle frappe fort dans la balle. Tactiquement, je vais tâcher d'en faire un défi pour elle. Je suis venue tôt ici après avoir renoncé à jouer à Saint-Pétersbourg pour être bien préparée et j'espère que cela portera ses fruits." (Belga)