"Mon match précédent a duré plus de trois heures, alors vous imaginez combien je suis heureuse de m'être imposée ici en deux sets", a-t-elle déclaré à même le court après sa victoire. "Kerber est une joueuse extraordinaire. Elle a beaucoup de mérite. C'est une ancienne lauréate. Mais j'aime tellement ce tournoi ! J'ai vraiment très bien joué en double l'an dernier (victoire avec la Taiwanaise Hsieh Su-Wei, ndlr). J'espère dès lors réussir à aller un peu plus loin en simple. J'ai dû écarter deux balles de match dans le deuxième set au tour précédent, avant de revenir le lendemain pour conclure, mais c'est un privilège d'être ici, de pouvoir fouler ce court et j'espère que je pourrai disputer encore de nombreux matches à l'avenir. Je crois que tout le monde a pu constater que j'étais un peu nerveuse lors des derniers points, mais j'ai aussi essayé de savourer l'occasion. C'est d'ailleurs sur ce même court que j'ai remporté ma demi-finale en double l'an dernier, et cela m'a donné la confiance pour battre une aussi grande joueuse." Déjà huitième-de-finaliste en 2019, battue par la Tchèque Barbora Strycova, Elise Mertens défiera désormais la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 2), 27 ans, tête de série n°3, qui a éliminé sur le Centre Court la jeune Française Diane Perry (WTA 77), 19 ans, 6-2, 6-3. (Belga)

"Mon match précédent a duré plus de trois heures, alors vous imaginez combien je suis heureuse de m'être imposée ici en deux sets", a-t-elle déclaré à même le court après sa victoire. "Kerber est une joueuse extraordinaire. Elle a beaucoup de mérite. C'est une ancienne lauréate. Mais j'aime tellement ce tournoi ! J'ai vraiment très bien joué en double l'an dernier (victoire avec la Taiwanaise Hsieh Su-Wei, ndlr). J'espère dès lors réussir à aller un peu plus loin en simple. J'ai dû écarter deux balles de match dans le deuxième set au tour précédent, avant de revenir le lendemain pour conclure, mais c'est un privilège d'être ici, de pouvoir fouler ce court et j'espère que je pourrai disputer encore de nombreux matches à l'avenir. Je crois que tout le monde a pu constater que j'étais un peu nerveuse lors des derniers points, mais j'ai aussi essayé de savourer l'occasion. C'est d'ailleurs sur ce même court que j'ai remporté ma demi-finale en double l'an dernier, et cela m'a donné la confiance pour battre une aussi grande joueuse." Déjà huitième-de-finaliste en 2019, battue par la Tchèque Barbora Strycova, Elise Mertens défiera désormais la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 2), 27 ans, tête de série n°3, qui a éliminé sur le Centre Court la jeune Française Diane Perry (WTA 77), 19 ans, 6-2, 6-3. (Belga)