"Perdre mon simple a été dur à encaisser mentalement, mais j'ai essayé de me remobiliser pour le double, afin de tout de même ramener un point pour la Belgique", a-t-elle expliqué en conférence de presse. "Et je pense que nous avons bien joué. Nous avons tâché d'être agressives et ressenti un bon feeling. J'avais encore de l'énergie pour ce double, même s'il s'agissait de mon quatrième match en deux jours. C'était d'ailleurs chouette de jouer pour la première fois avec Greet, qui plus est contre une paire expérimentée. Mon simple, je suis bien entrée dans la partie, mais ensuite, elle s'est ressaisie. Le deuxième set a été très disputé. Et dans le troisième set, elle frappait la balle de manière vraiment très pure. Et c'était difficile de trouver des solutions." Du coup, la Belgique n'a plus son sort dans sa raquette et devra attendre le résultat de la dernière rencontre de son groupe B, jeudi, entre l'Australie et la Biélorussie, pour savoir si elle pourra poursuivre l'aventure dans la compétition. "C'est évidemment dommage d'avoir perdu nos deux simples, mais d'un autre côté, grâce à cette victoire en double, nous sommes toujours dans la course", a poursuivi la native de Louvain. "Les deux prochains jours ne seront pas évidents à gérer, vu qu'on ne sait pas si on pourra encore jouer vendredi, mais c'est ainsi. Nous avons tout donné pour la Belgique. Nous avons gagné hier, perdu aujourd'hui. Je suis d'ailleurs contente que tout n'est pas perdu, perdu (sic). On va voir. L'Australie est forte. Si les Australiennes jouent comme aujourd'hui, elles auront une bonne chance de se qualifier. Mais jeudi sera un autre jour. Et tout est possible en sport." (Belga)

"Perdre mon simple a été dur à encaisser mentalement, mais j'ai essayé de me remobiliser pour le double, afin de tout de même ramener un point pour la Belgique", a-t-elle expliqué en conférence de presse. "Et je pense que nous avons bien joué. Nous avons tâché d'être agressives et ressenti un bon feeling. J'avais encore de l'énergie pour ce double, même s'il s'agissait de mon quatrième match en deux jours. C'était d'ailleurs chouette de jouer pour la première fois avec Greet, qui plus est contre une paire expérimentée. Mon simple, je suis bien entrée dans la partie, mais ensuite, elle s'est ressaisie. Le deuxième set a été très disputé. Et dans le troisième set, elle frappait la balle de manière vraiment très pure. Et c'était difficile de trouver des solutions." Du coup, la Belgique n'a plus son sort dans sa raquette et devra attendre le résultat de la dernière rencontre de son groupe B, jeudi, entre l'Australie et la Biélorussie, pour savoir si elle pourra poursuivre l'aventure dans la compétition. "C'est évidemment dommage d'avoir perdu nos deux simples, mais d'un autre côté, grâce à cette victoire en double, nous sommes toujours dans la course", a poursuivi la native de Louvain. "Les deux prochains jours ne seront pas évidents à gérer, vu qu'on ne sait pas si on pourra encore jouer vendredi, mais c'est ainsi. Nous avons tout donné pour la Belgique. Nous avons gagné hier, perdu aujourd'hui. Je suis d'ailleurs contente que tout n'est pas perdu, perdu (sic). On va voir. L'Australie est forte. Si les Australiennes jouent comme aujourd'hui, elles auront une bonne chance de se qualifier. Mais jeudi sera un autre jour. Et tout est possible en sport." (Belga)