Anderlecht

1. Rafael Galhardo (2016)
...

1. Rafael Galhardo (2016)Il devait remplacer Najar, blessé. Après un non-match à Saint-Trond, il a été rangé au placard par Besnik Hasi.2. Marko Marin (2015)Prêté par Chelsea, ce grand espoir du foot allemand pouvait faire valoir un cv impressionnant mais la sauce n'a jamais pris.3. Demy de Zeeuw (2013)Loué à la demande de John Van Den Brom, le Néerlandais n'a jamais laissé entrevoir aux fans mauves le joueur qu'il était quand il a disputé une demi-finale de Mondial avec les Pays-Bas.1. Nicolás Castillo (2014)International chilien et vainqueur de la Copa América, ce talentueux attaquant a coûté 3 millions d'euros mais il ne s'est jamais adapté au jeu européen.2. Bojan Jorgacevic (2011)Exceptionnellement transféré en novembre 2011 suite aux blessures des gardiens brugeois, il a perdu sa place suite à un 6-1 à Anderlecht moins d'un an plus tard.3. Mushaga Bakenga (2012)Transféré de Rosenborg pour 2,6 millions, le Norvégien (19 ans à l'époque) a débuté par un but et un assist contre le Beerschot. Et après ? Plus rien à signaler.1. Paul Taylor (2010)Prêté par Anderlecht, l'Anglais qui faisait trembler les défenses de P1 est devenu une bonne blague de supporters qui se rappellent les erreurs du bon vieux temps.2. Kamel Ghilas (2014)Arrivé au Mambour avec un C.V. flatteur pour remplacer David Pollet, il n'a finalement pas existé, dans l'ombre de Fauré, et n'a jamais su s'adapter aux normes carolos.3. Sotiris Ninis (2016)L'immense talent grec ne trouve pas de point de chute, et il y a sans doute une raison. Joueur bourré de classe, mais trop égoïste et orgueilleux pour réussir à Charleroi.1. Wouter Vrancken (2010)Échangé contre Tom Soetaers à l'initiative de Georges Leekens, il a souffert de blessures et a mis un terme à sa carrière 10 mois plus tard.2. Stefan Scepovic (2011)Prêt payant du Club Bruges, l'avant serbe n'a pas su faire mieux à Courtrai que chez les Blauw en Zwart. 5 apparitions et un petit but.3. Baptiste Ulens (2013)Arrivé gratuitement suite aux déboires financiers du White Star, cet arrière gauche offensif a paraphé un contrat de 3 ans et demi mais n'a jamais répondu aux attentes.1. Jean-Luc Dompé (2017)Heureusement pour Eupen, Onyekuru n'est pas parti l'hiver dernier. Dompé était censé le remplacer, mais il a fait parler plus souvent de lui en dehors du terrain que sur le pré.2. Ibrahim Maaroufi (2011)Au mois de janvier 2011, les Pandas se mettent en tête de relancer l'ancien talent qui avait tutoyé l'équipe première de l'Inter. Mauvaise idée.3. Momo Dahmane (2011)Albert Cartier, en pleine opération maintien, rappelle de Turquie celui qui l'avait aidé à sauver Mons. Verdict : une dispute avec Vandenbergh, un renvoi dans le noyau B et zéro but marqué.1. Mbark Boussoufa (2016)Un joli coup du président Ivan De Witte qui voulait faire un cadeau aux supporters gantois. Mais le Marocain ne convenait pas au schéma tactique de Vanhaezebrouck.2. Lucas Deaux (2016)Milieu défensif expérimenté acquis contre 500.000 euros au FC Nantes, il était supposé combler le manque de rythme de Sven Kums. Il n'y est jamais parvenu.3. Gustav Wikheim (2016)Le flanc gauche a été transféré de Strömsgodset pour la coquette somme de 1,6 million d'euros. Quelques éclairs de classe mais fragile psychologiquement.1. Kim Ojo (2013)Normalement, les Nigérians ont la cote en Belgique. Alors, un Super Eagle qui a brillé en Scandinavie, ça ressemble à un jackpot. 17 matches et un but plus tard, il a bien fallu constater que c'était loin d'être un coup dans le mille.2. Sekou Cissé (2014)Ailier puissant, mais pas franchement adroit, il a marqué quelques buts mais ne s'est jamais vraiment adapté au de Genk.3. José Naranjo (2017)Intenable en D2 espagnole, le joueur est arrivé à Genk après six mois sur le banc du Celta Vigo. Le talent était là, mais la Belgique ne semble pas adaptée aux buteurs ibères.1. Gary Martin (2017)Un souhait de l'ex-coach Kristinsson qui avait connu l'avant anglais en Islande et en Norvège. Bilan : 14 matches, 0 but.2. Walter Fernández Balufo (2013)Formé à l'Espanyol et au Barça, cet ailier technique a coûté près d'un million. Une erreur de casting : il ne cadrait pas avec le foot physique et tactique de Lokeren.3. Jérémy Perbet (2010)Performant à Tubize, le Français a franchi une étape en signant à Lokeren mais il n'y a jamais trouvé ses marques. Une fois parti, il a recommencé à scorer.1. Dino Skvorc (2012)Sans club après son passage au Dinamo Zagreb, Malines a consenti un effort financier pour l'engager. Sans succès : il n'a pas joué le moindre match et est parti 3 mois après son arrivée.2. Lamisha Musonda (2014)Hormis son statut de "frère de", il n'a pas laissé une trace indélébile. Deux petits matches suivis d'un départ à l'Olympiacos où il est retombé dans l'anonymat.3. Nassim Ben Khalifa (2016)L'avant tuniso-suisse devait devenir le remplaçant de Sofiane Hanni. Prêté par Eskisehirspor, il espérait relancer sa carrière. Mission échouée.1. Elimane Coulibaly (2016)Il a changé de club avec l'étiquette d'un vrai buteur (41 goals avec Gand, 30 avec Courtrai). Mais il avait 35 ans et était visiblement cuit : un seul but pour les Hurlus.2. Valentin Viola (2016)Ancien du Sporting de Lisbonne, il est arrivé en prêt de l'Apollon Limassol. Il a régulièrement joué en phase régulière mais n'a pas apporté ce qu'on attendait d'un grand espoir argentin.3. Jean-Charles Castelletto (2016)Propriété de Bruges, il n'y jouait pas et a atterri en prêt au Canonnier. Il a enchaîné les matches, sobrement. Traduisez : sans grand éclat.1. Nicklas Pedersen (2016)Arrivé de Gand avec un salaire conséquent, il n'a pas inscrit le moindre goal en une saison et demie.2. Adam Vass (2013)Un transfert d'automne (octobre) de Marc Coucke contre l'avis du coach Fred Vanderbiest. Le Hongrois a surtout impressionné par ses tatouages et a quitté le navire dès l'hiver.3. Fede Vico (2014)À l'image de Sébastien Locigno ou de Godwin Saviour, l'Espagnol peut être rangé dans la catégorie des jeunes talents prometteurs qui n'ont pas confirmé.1. Manasseh Ishiaku (2011)Prêté par le FC Cologne, il a fait plus impression avec son bolide hors de prix que sur le terrain. 5 bouts de match et puis s'en va.2. Allan Rodrigues (2016)Brésilien prometteur, il a débarqué dans le Limbourg, faute de permis de travail, pour évoluer en Angleterre, à Liverpool. Il n'a jamais répondu aux attentes et joue désormais à Chypre.3. Thomas Chatelle (2012)Arrivé avec Giuseppe Rossini et Dolly Menga pour résoudre les problèmes offensifs trudonnaires, il n'a pu offrir qu'un assist en 9 matches. Mission échouée.1. Victor Valdés (2016)Quand il a signé, tout le monde dans la direction aurait voulu qu'on lui attribue l'arrivée de ce grand nom du foot mondial. Finalement, on n'a pas vu grand-chose, à part quelques boulettes, dont certaines fatales sur la route des PO1.2. Koen Daerden (2010)Malgré son flop (surtout physique) à Bruges, le Standard lui a offert un contrat de trois ans et demi, persuadé de pouvoir le relancer. Il n'y est jamais parvenu et a fini dans le noyau C.3. Jonathan Legear (2015)Quand son contrat a été rompu à Blackpool, le Standard a pris un risque en rapatriant ce joueur habitué aux blessures de plus ou moins longue durée. Sans surprise, il a très peu joué.1. Reuben Gabriel (2014)Chaque club a son Nigérian et c'est souvent un succès. Pas à Beveren ou Gabriel, 12 fois international, ne s'est jamais imposé. Il joue maintenant en Finlande.2. Leandro Rodríguez (2017)Quand vous appartenez à Everton, vous devez normalement pouvoir apporter quelque chose à Waasland. Ça n'a jamais été le cas de l'attaquant uruguayen qui n'a pas joué une minute.3. Mohammed Aoulad (2013)Polyvalent aux avant-postes, le Belgo-Marocain prêté par Anderlecht n'a jamais su démontrer son talent à Beveren où il n'a joué que... 8 minutes.1. Robert Mühren (2017)Le symbole du mercato d'hiver manqué de 2017. Un contrat de 4 ans et demi et un départ après quelques bouts de match à peine pour ce "9 et demi" qui ne convenait pas au jeu de Dury.2. Marvin Pourié (2014)Passé par les jeunes de Dortmund et Liverpool, l'attaquant allemand disposait d'un C.V. séduisant mais Dury n'a jamais su apprivoiser ce bad boy trop sûr de lui.3. Ghislain Gimbert (2015)Buteur régulier en Ligue 2 française, Gimbert avait convaincu tous les scouts de Zulte. Mais ses 3 goals en 11 matches n'ont pas suffi à Dury qui l'a laissé partir dès l'été suivant.* Le lecteur averti aura remarqué qu'il n'y a pas de trace de l'Antwerp dans ce top/flop. A raison, dans la mesure où le club anversois n'a pas vécu de mercato d'hiver en tant que club de D1A depuis l'instauration des play-offs.