Les buts de Selimh Amallah et Samuel Bastien ont permis aux Liégeois de s'imposer 1-2 au Freethiel où Jur Schryvers avait donné l'avantage aux repêchés de la Jupiler Pro League à l'heure de jeu. Avec 6 points au terme de la deuxième journée de compétition, le Standard occupe la 2e place derrière le Beerschot et devant Charleroi, les deux seules autres équipes à avoir le maximum de points. Les trois formations se départagent à la différence de buts.

Fidèle à l'adage qui veut qu'on ne change pas une équipe qui gagne Philippe Montanier avait reconduit le onze de base qui avait battu le Cercle Bruges en ouverture du championnat.

Face à des Waeslandiens assez prudents, le Standard n'est parvenu que très rarement à se montrer danger avant la pause, la plus nette action étant due à Laifis (11e).

Le Standard se montra plus entreprenant à la reprise mais manquait toujours de précision en phase de conclusion.

A l'approche de l'heure de jeu, Waasland-Beveren mettait à profit un centre d'Albanese pour Schryvers dont la reprise était imparable (1-0, 60e).

Loin de baisser les bras, les visiteurs appuyèrent leurs actions. Et la récompense ne tarda pas. Un centre parfait de Fai permettait à Amallah de rétablir l'égalité (1-1, 67e) et trois minutes plus tard c'est un assist d'Avenatti qui offrait à Bastien le ballon du 1-2 (70e).

Après une ultime occasion d'Amallah (77e), Waasland-Beveren a tenté de revenir au score en vain.

Si les trois points étaient acquis pour le Standard, la fin de match des Rouches a été marquée par la blessure de Bastien qui a dû céder sa place à Bokadi (87e).

Les buts de Selimh Amallah et Samuel Bastien ont permis aux Liégeois de s'imposer 1-2 au Freethiel où Jur Schryvers avait donné l'avantage aux repêchés de la Jupiler Pro League à l'heure de jeu. Avec 6 points au terme de la deuxième journée de compétition, le Standard occupe la 2e place derrière le Beerschot et devant Charleroi, les deux seules autres équipes à avoir le maximum de points. Les trois formations se départagent à la différence de buts.Fidèle à l'adage qui veut qu'on ne change pas une équipe qui gagne Philippe Montanier avait reconduit le onze de base qui avait battu le Cercle Bruges en ouverture du championnat. Face à des Waeslandiens assez prudents, le Standard n'est parvenu que très rarement à se montrer danger avant la pause, la plus nette action étant due à Laifis (11e). Le Standard se montra plus entreprenant à la reprise mais manquait toujours de précision en phase de conclusion. A l'approche de l'heure de jeu, Waasland-Beveren mettait à profit un centre d'Albanese pour Schryvers dont la reprise était imparable (1-0, 60e). Loin de baisser les bras, les visiteurs appuyèrent leurs actions. Et la récompense ne tarda pas. Un centre parfait de Fai permettait à Amallah de rétablir l'égalité (1-1, 67e) et trois minutes plus tard c'est un assist d'Avenatti qui offrait à Bastien le ballon du 1-2 (70e). Après une ultime occasion d'Amallah (77e), Waasland-Beveren a tenté de revenir au score en vain. Si les trois points étaient acquis pour le Standard, la fin de match des Rouches a été marquée par la blessure de Bastien qui a dû céder sa place à Bokadi (87e).