Eykens, dont le record personnel de 2:00.00 remonte aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, a craqué dans la dernière ligne droite et a dû se contenter d'une 8e place assortie d'un chrono de 2:03.20. L'Américaine Ajee Wilson a remporté cette finale de la Diamond League en 2:00.24 devançant de justesse sa compatriote Raevyn Rogers (2:00.67) et l'Ougandaise Winnie Nanyondo (2:00.69). (Belga)