"Tout va bien", a lancé d'emblée Kevin Borlée. "On récupère et fait le maximum pour être prêt même si la saison a été longue, riche en émotions, en pépins et courses contre-la-montre avant l'Euro. Après Berlin, on a un peu lâché la pression et c'est vrai qu'on a ressenti un petit contrecoup." Récent médaillé d'argent à l'Euro, Kevin Borlée compte malgré tout lancer ses dernières forces dans la bataille sur le tartan bruxellois. "Je vais me donner à fond et aller chercher tout ce que j'ai encore dans les jambes. Cette fatigue après un grand championnat est une sensation habituelle mais la forme est encore là. Mon chrono? Difficile à dire mais je sais que je peux encore être plus rapide que mes chronos de cette saison. Ce n'est pas vraiment l'objectif du Mémorial, où je compte d'abord profiter et donner le maximum." Malgré le retrait de son jumeau Jonathan, Kevin Borlée défiera tout de même son frère Dylan et Jonathan Sacoor, membre du relais 4x400 mètres médaillé d'or à Berlin. "C'est son premier Van Damme et pour lui, c'est une expérience formidable. Pour moi, c'est une course comme une autre." Dylan Borlée, demi-finaliste à Berlin, est lui aussi revenu fatigué d'Allemagne. "L'Euro a été exigeant physiquement et mentalement mais je sens que ça va beaucoup mieux maintenant. Le Mémorial est une belle fête et c'est toujours très chouette de voir le public belge. J'ai envie de faire une belle course", a-t-il ponctué. (Belga)

"Tout va bien", a lancé d'emblée Kevin Borlée. "On récupère et fait le maximum pour être prêt même si la saison a été longue, riche en émotions, en pépins et courses contre-la-montre avant l'Euro. Après Berlin, on a un peu lâché la pression et c'est vrai qu'on a ressenti un petit contrecoup." Récent médaillé d'argent à l'Euro, Kevin Borlée compte malgré tout lancer ses dernières forces dans la bataille sur le tartan bruxellois. "Je vais me donner à fond et aller chercher tout ce que j'ai encore dans les jambes. Cette fatigue après un grand championnat est une sensation habituelle mais la forme est encore là. Mon chrono? Difficile à dire mais je sais que je peux encore être plus rapide que mes chronos de cette saison. Ce n'est pas vraiment l'objectif du Mémorial, où je compte d'abord profiter et donner le maximum." Malgré le retrait de son jumeau Jonathan, Kevin Borlée défiera tout de même son frère Dylan et Jonathan Sacoor, membre du relais 4x400 mètres médaillé d'or à Berlin. "C'est son premier Van Damme et pour lui, c'est une expérience formidable. Pour moi, c'est une course comme une autre." Dylan Borlée, demi-finaliste à Berlin, est lui aussi revenu fatigué d'Allemagne. "L'Euro a été exigeant physiquement et mentalement mais je sens que ça va beaucoup mieux maintenant. Le Mémorial est une belle fête et c'est toujours très chouette de voir le public belge. J'ai envie de faire une belle course", a-t-il ponctué. (Belga)