Kenny Molly (Bingoal-Wallonie Bruxelles), Alexander Evans (Circus-Wanty Gobert), Tommaso Rigatti (Team Colpack Ballan), Matus Stocek (Beltrami TSA Marchiol) et Matteo Rotondi (Work Service Dynatek Vega) ont été les premiers attaquants du jour, mais ils ont été repris sur le difficile circuit. Une tentative de Lorenzo Rota (Vini Zabù KTM), Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec) et Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF Faizane) a connu le même sort. Malgré plusieurs tentatives dans le final, un groupe d'une trentaine de coureurs a sprinté pour la victoire. Fabio Felline s'est montré le plus rapide. Il décroche son premier succès pour l'équipe Astana. L'Italien ne s'était plus imposé depuis le prologue du Tour de Romandie en avril 2017. Il succède au palmarès à Alexey Lutsenko. Felline avait déjà gagné cette course en 2012. (Belga)

Kenny Molly (Bingoal-Wallonie Bruxelles), Alexander Evans (Circus-Wanty Gobert), Tommaso Rigatti (Team Colpack Ballan), Matus Stocek (Beltrami TSA Marchiol) et Matteo Rotondi (Work Service Dynatek Vega) ont été les premiers attaquants du jour, mais ils ont été repris sur le difficile circuit. Une tentative de Lorenzo Rota (Vini Zabù KTM), Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec) et Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF Faizane) a connu le même sort. Malgré plusieurs tentatives dans le final, un groupe d'une trentaine de coureurs a sprinté pour la victoire. Fabio Felline s'est montré le plus rapide. Il décroche son premier succès pour l'équipe Astana. L'Italien ne s'était plus imposé depuis le prologue du Tour de Romandie en avril 2017. Il succède au palmarès à Alexey Lutsenko. Felline avait déjà gagné cette course en 2012. (Belga)