Cameron Puertas débarque au Parc Duden en provenance du championnat suisse et de Lausanne-Sport pour 1,16 millions d'euros. Il a paraphé un contrat de 3 ans et demi, avec une option pour une saison supplémentaire, en faveur l'actuel leader de la Pro League.

Il ne peut pas avoir son passeport suisse pour une histoire de permis de conduire

Cameron Puertas a vécu à Praz-Séchaud, un quartier populaire au nord de Lausanne. Malgré qu'il ait vu le jour dans cette ville, il possède pourtant toujours la nationalité espagnole de son père. Et ce n'est pas parce qu'il aspire à un jour à porter les couleurs de la Roja. Le sélectionneur des U21 suisses Mauro Lustrinelli souhaitait l'emmener dans ses bagages pour le dernier Euro Espoirs mais n'a pas pu le faire. Puertas aurait normalement du avoir son passeport suisse, sauf que le jeune homme a rencontré quelques problèmes sur la route comme il l'expliquait à "Zwölf" qui lui consacrait un portrait. Le Lausannois s'est fait retirer son permis de conduire juste après l'avoir obtenu. Un peu impatient, il avait repris le volant un jour avant d'avoir le droit d'en reprendre possession. Le sort s'est acharné suir lui puisqu'il a été contrôlé ce jour là par la maréchaussée et cette nouvelle infraction a encore freiné l'obtention de sa nationalité suisse. "Je ne pourrai obtenir le passeport que dans quatre ans au plus tôt", a-t-il précisé au magazine bimensuel. Il faudra donc attendre 2026 (l'année de la fin de son contrat avec l'Union si le club lève l'option pour un an supplémentaire) pour peut-être le voir évoluer dans les couleurs de la Nati. A moins qu'il ne commette de nouvelles infractions au-dessus de 30km/h dans les rues de Forest et Saint-Gilles.

Sa première expérience à l'étranger

Ce sera la première expérience de Puertas en dehors des frontières de la Confédération helvétique, voir même du Canton de Vaud. C'est en effet un pur produit de la formation vaudoise passé par le FC Forward de Morges pour avoir finalement sa chance au sein du Team Vaud en 2016 qui sera sa rampe de lancement vers Lausanne-Sport à l'échelon professionnel deux saisons plus tard. Jusqu'à présent, il n'a joué que dans deux divisions de son pays et disputé sa Coupe nationale sous les couleurs de Lausanne-Sport. En Challenge League, l'équivalent de la D1B, Puertas a porté le maillot des Bleu et Blanc à 45 reprises pour 3 buts et 7 assists. En Super League, soit notre D1A, il a déjà disputé 49 matches pour 7 buts et 6 assists. Il compte aussi 7 matches de Coupe de Suisse à son actif avec 1 but et une passe décisive. Le casanier vaudois devra inévitablement s'adapter à son nouvel environnement, même si l'atmosphère familiale de l'Union devrait faciliter l'acclimatation.

Un profil parfait pour Mazzu, celui de milieu de terrain combatif excellant à la récupération

Pour trouver des alternatives aux Casper Nielsen, Teddy Teuma et Loïc Lapoussin dans une seconde moitié de saison qui s'annonce dense surtout en vue d'éventuels Playoffs 1, Felice Mazzu devait trouver un profil à la fois athlétique, travailleur mais pas maladroit avec ses pieds. Ce serait le cas de Cameron Puertas si l'on en croit le journaliste suisse Clément Bonard, interrogé par nos confrères de la RTBF. "C'est un super milieu de terrain, très combatif, qui court énormément et qui récupère beaucoup de ballons. Il a aussi une très belle frappe de balle et tire plutôt bien les coups-francs.", explique celui qui travail pour le média 24 Heures. Preuve de son engagement sur le pré, ses dix-sept cartes jaunes récoltées pendant la quarantaine de matches qu'il a disputés avec le club de la Tuilière dans la plus haute division suisse. Ci-dessous, voici une petite compilation où le nouveau venu à Saint-Gilles montre ses qualités. Et comme on peut le voir, le garçon n'a pas peur de prendre sa chance à distance, de presser haut et de se projetter rapidement vers l'avant après avoir récupéré le cuir. Dans le pur style Mazzu.

Cameron Puertas était l'as du tacle au début de la saison 2020-21 pour ses débuts en Super League suisse., belga
Cameron Puertas était l'as du tacle au début de la saison 2020-21 pour ses débuts en Super League suisse. © belga

Meilleur tacleur d'Europe au début de la saison 2020-2021, un nouveau de ses équipiers dans le top 10

En octobre 2020, l'Observatoire du football (CIES), basé en Suisse à Neuchâtel, publiait un tweet dans lequel il établissait le classement des meilleurs tacleurs du continent en prenant en compte les 35 meilleures divisions europennes. En tête de celui-ci se trouvait Cameron Puertas avec une moyenne d'un tacle réussi toutes les 13 minutes et 39 secondes. Il devançait le joueur de l'AS Saint-Etienne Yvann Maçon (15'29), mais également quelques grands noms du foot européen comme Idrissa Gueye (PSG, 13e), Rodri (Manchester City, 130e) ou encore Casemiro (Real Madrid, 139e). "Je ne vous cache pas que j'étais un peu surpris quand j'ai vu passer ce classement sur Instagram. Cela fait forcément quelque chose d'être devant tout ces grands noms", avouait le nouveau joueur unioniste avant de révéler pourquoi il brillait dans ce domaine. "J'ai appris à tacler au quartier , avant de développer ce geste à Morges en 2e Ligue régionale puis au Lausanne-Sport la saison passée." Ses futurs adversaires en Pro League sont prévenus, mais il n'aura en tout cas pas à subir la concurrence en match de Bart Nieuwkoop, 8e à l'époque dans ce classement (avec un tacle réussi toutes les 18'33), alors qu'il évoluait encore au Feyenoord.

Un ancien gardien aidé par un international suisse ayant disputé la Coupe du monde 1994

Lors de son premier passage en jeune au Team Vaud, c'est les mains gantés entre les perches que Cameron Puertas effectue ses débuts dans le football. En 2015, il va connaître une évolution dans son jeu grâce à un ancien footballeur international ayant participé au Mondial 1994: Christophe Ohrel. L'ancien joueur du Stade Rennais et de l'AS Saint-Etienne dans les nineties compte 56 sélections et 6 buts pour le compte de la Nati. Entraîneur du modeste Forward Morges en 2e ligue régionale, c'est lui va aider le jeune Cameron à prendre conscience de son potentiel au milieu de terrain. Une des nouvelles recrues de son équipe lui demande de prendre en test son beau-frère âgé de 16 ans qu'on dit plutôt doué. "Pour être sincère, je ne connaissais pas ce très jeune joueur qui avait fait ses débuts au FC Renens quelques mois plus tôt", admet Christophe Ohrel. "Mais j'ai bien sûr accepté de le prendre quelques jours à l'entraînement."Alors que nombre d'entraîneurs auraient jalousement gardé une perle découverte par chance, Christophe Ohrel a appelé son ami et ancien coéquipier lors du Mondial 94 Marc Hottiger. Celui-ci est alors responsable du Team Vaud et se voit proposer le nom de ce prometteur milieu de terrain connu du club dans un autre registre. Un petit test plus tard, Cameron Puertas rejoignait les M21 (équivalent de nos U21) du Team Vaud qu'il avait quitté en tant que gardien quelques années plus tôt.

Cameron Puertas débarque au Parc Duden en provenance du championnat suisse et de Lausanne-Sport pour 1,16 millions d'euros. Il a paraphé un contrat de 3 ans et demi, avec une option pour une saison supplémentaire, en faveur l'actuel leader de la Pro League.Cameron Puertas a vécu à Praz-Séchaud, un quartier populaire au nord de Lausanne. Malgré qu'il ait vu le jour dans cette ville, il possède pourtant toujours la nationalité espagnole de son père. Et ce n'est pas parce qu'il aspire à un jour à porter les couleurs de la Roja. Le sélectionneur des U21 suisses Mauro Lustrinelli souhaitait l'emmener dans ses bagages pour le dernier Euro Espoirs mais n'a pas pu le faire. Puertas aurait normalement du avoir son passeport suisse, sauf que le jeune homme a rencontré quelques problèmes sur la route comme il l'expliquait à "Zwölf" qui lui consacrait un portrait. Le Lausannois s'est fait retirer son permis de conduire juste après l'avoir obtenu. Un peu impatient, il avait repris le volant un jour avant d'avoir le droit d'en reprendre possession. Le sort s'est acharné suir lui puisqu'il a été contrôlé ce jour là par la maréchaussée et cette nouvelle infraction a encore freiné l'obtention de sa nationalité suisse. "Je ne pourrai obtenir le passeport que dans quatre ans au plus tôt", a-t-il précisé au magazine bimensuel. Il faudra donc attendre 2026 (l'année de la fin de son contrat avec l'Union si le club lève l'option pour un an supplémentaire) pour peut-être le voir évoluer dans les couleurs de la Nati. A moins qu'il ne commette de nouvelles infractions au-dessus de 30km/h dans les rues de Forest et Saint-Gilles.Ce sera la première expérience de Puertas en dehors des frontières de la Confédération helvétique, voir même du Canton de Vaud. C'est en effet un pur produit de la formation vaudoise passé par le FC Forward de Morges pour avoir finalement sa chance au sein du Team Vaud en 2016 qui sera sa rampe de lancement vers Lausanne-Sport à l'échelon professionnel deux saisons plus tard. Jusqu'à présent, il n'a joué que dans deux divisions de son pays et disputé sa Coupe nationale sous les couleurs de Lausanne-Sport. En Challenge League, l'équivalent de la D1B, Puertas a porté le maillot des Bleu et Blanc à 45 reprises pour 3 buts et 7 assists. En Super League, soit notre D1A, il a déjà disputé 49 matches pour 7 buts et 6 assists. Il compte aussi 7 matches de Coupe de Suisse à son actif avec 1 but et une passe décisive. Le casanier vaudois devra inévitablement s'adapter à son nouvel environnement, même si l'atmosphère familiale de l'Union devrait faciliter l'acclimatation.Pour trouver des alternatives aux Casper Nielsen, Teddy Teuma et Loïc Lapoussin dans une seconde moitié de saison qui s'annonce dense surtout en vue d'éventuels Playoffs 1, Felice Mazzu devait trouver un profil à la fois athlétique, travailleur mais pas maladroit avec ses pieds. Ce serait le cas de Cameron Puertas si l'on en croit le journaliste suisse Clément Bonard, interrogé par nos confrères de la RTBF. "C'est un super milieu de terrain, très combatif, qui court énormément et qui récupère beaucoup de ballons. Il a aussi une très belle frappe de balle et tire plutôt bien les coups-francs.", explique celui qui travail pour le média 24 Heures. Preuve de son engagement sur le pré, ses dix-sept cartes jaunes récoltées pendant la quarantaine de matches qu'il a disputés avec le club de la Tuilière dans la plus haute division suisse. Ci-dessous, voici une petite compilation où le nouveau venu à Saint-Gilles montre ses qualités. Et comme on peut le voir, le garçon n'a pas peur de prendre sa chance à distance, de presser haut et de se projetter rapidement vers l'avant après avoir récupéré le cuir. Dans le pur style Mazzu.En octobre 2020, l'Observatoire du football (CIES), basé en Suisse à Neuchâtel, publiait un tweet dans lequel il établissait le classement des meilleurs tacleurs du continent en prenant en compte les 35 meilleures divisions europennes. En tête de celui-ci se trouvait Cameron Puertas avec une moyenne d'un tacle réussi toutes les 13 minutes et 39 secondes. Il devançait le joueur de l'AS Saint-Etienne Yvann Maçon (15'29), mais également quelques grands noms du foot européen comme Idrissa Gueye (PSG, 13e), Rodri (Manchester City, 130e) ou encore Casemiro (Real Madrid, 139e). "Je ne vous cache pas que j'étais un peu surpris quand j'ai vu passer ce classement sur Instagram. Cela fait forcément quelque chose d'être devant tout ces grands noms", avouait le nouveau joueur unioniste avant de révéler pourquoi il brillait dans ce domaine. "J'ai appris à tacler au quartier , avant de développer ce geste à Morges en 2e Ligue régionale puis au Lausanne-Sport la saison passée." Ses futurs adversaires en Pro League sont prévenus, mais il n'aura en tout cas pas à subir la concurrence en match de Bart Nieuwkoop, 8e à l'époque dans ce classement (avec un tacle réussi toutes les 18'33), alors qu'il évoluait encore au Feyenoord.Lors de son premier passage en jeune au Team Vaud, c'est les mains gantés entre les perches que Cameron Puertas effectue ses débuts dans le football. En 2015, il va connaître une évolution dans son jeu grâce à un ancien footballeur international ayant participé au Mondial 1994: Christophe Ohrel. L'ancien joueur du Stade Rennais et de l'AS Saint-Etienne dans les nineties compte 56 sélections et 6 buts pour le compte de la Nati. Entraîneur du modeste Forward Morges en 2e ligue régionale, c'est lui va aider le jeune Cameron à prendre conscience de son potentiel au milieu de terrain. Une des nouvelles recrues de son équipe lui demande de prendre en test son beau-frère âgé de 16 ans qu'on dit plutôt doué. "Pour être sincère, je ne connaissais pas ce très jeune joueur qui avait fait ses débuts au FC Renens quelques mois plus tôt", admet Christophe Ohrel. "Mais j'ai bien sûr accepté de le prendre quelques jours à l'entraînement."Alors que nombre d'entraîneurs auraient jalousement gardé une perle découverte par chance, Christophe Ohrel a appelé son ami et ancien coéquipier lors du Mondial 94 Marc Hottiger. Celui-ci est alors responsable du Team Vaud et se voit proposer le nom de ce prometteur milieu de terrain connu du club dans un autre registre. Un petit test plus tard, Cameron Puertas rejoignait les M21 (équivalent de nos U21) du Team Vaud qu'il avait quitté en tant que gardien quelques années plus tôt.